Grand Raid 2022 : l’ONF remet en état les sentiers avant de lâcher les "Fous"

Le sentier scout de Mafate, un des passages du Grand Raid.
Près de 6 500 coureurs vont arpenter les sentiers de l’île du 20 au 23 octobre. De jour comme de nuit, ils parcourront les reliefs de La Réunion, sans en oublier leurs dangers. Pour plus de confort et surtout davantage de sécurité, les sentiers ont fait l’objet d’une importante remise en état.

D’ici quelques jours, les sentiers de La Réunion vont accueillir pléthore de coureurs. Ceux de la Diagonale des Fous, du relais Zembrocal Trail, de la Mascareignes ou encore du Trail de Bourbon. Près de 6 500 traileurs, des bénévoles et des spectateurs, il devrait y avoir foule.

Le Sentier Scout est l'un des sentiers qui verront passer des centaines de coureurs durant le Grand Raid.

150 000 euros de travaux

Comme chaque année, les sentiers font l’objet d’une importante remise en état à l’approche de l’évènement pour garantir les meilleures conditions aux compétiteurs. L’Office National des Forêts a dû réaliser 150 000 euros de travaux.

Avec ses 4 courses, le Grand Raid totalise 493 km, dont 270km de sentiers. Des sentiers particulièrement éprouvés en 2022, du fait des cyclones et des nombreux épisodes de fortes pluies, engendrant d’importants dégâts.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Grand Raid : les sentiers restaurés par l'ONF

Des portions de sentiers refaites

Les chemins de Mafate ont été impactés, comme le sentier Scout où le tracé d’une portion a dû être modifié. Le 2 avril dernier, un glissement de terrain a en effet emporté une partie du sentier. Un groupe de randonneurs s’était retrouvé prisonnier de ce glissement.

Une portion du Sentier Scout est impraticable, le tracé a dû être modifié.

Un nouveau morceau de sentier a donc été construit par les équipes de l’ONF, " avec toutes nos techniques ancestrales, avec l’utilisation des pierres et du bois présents sur place ", explique Bernard Labrosse, du service développement de l’ONF. Quinze jours ont été nécessaires pour la réalisation du chantier, durant lesquels le sentier est resté fermé.

Renforcer la sécurité

Plus bas, au Bras Bémale, des gabions ont été installés pour pouvoir traverser à sec la ravine en cas de fortes pluies. Le passage de sentier est ainsi surélevé pour davantage de sécurité.

Sur les sentiers, les lignes de vie sont installées là où se situent les dangers.

Des lignes de vie sont également installées sur certaines portions de sentiers, pour garantir, là-aussi, la sécurité des marcheurs. Leur installation à certains endroits signale un danger, il est donc recommandé de les utiliser.

Souvent le rempart est caché par la végétation, dissimulant les dangers du relief si particulier de l’île.

Le sentiers de La Réunion verront passer des centaines de coureurs durant le Grand Raid.