Grand Raid : 6 336 inscrits, des désistements, quelques modifications et beaucoup d’incertitudes face au coronavirus

trail
Grand Raid 2018 : le départ de la Diagonale des Fous
©Ronan Lechat
Le Grand Raid s’organise sous la pression de la crise du coronavirus. Le comité organisateur se veut rassurant, mais rappelle que la décision de la tenue de la course revient à la préfecture. Des coureurs se sont désistés, le port du masque sera obligatoire au départ pour les 6 336 inscrits.
L’affiche de l’édition 2020 du Grand Raid a été dévoilée, ce vendredi 10 juillet, lors d’une conférence de presse au siège de l’Office National des Forêts, à Saint-Denis. Malgré les incertitudes liées au Covid-19, le Grand Raid doit se tenir du 15 au 18 octobre à La Réunion.
 

La décision revient à la préfecture

Durant cette conférence de presse, le président de l’Association Grand Raid a tenté de rassurer. "Nous gardons espoir, affirme Robert Chicaud. Nous anticipons et nous nous adaptons". Le président de l’Association Grand Raid reste toutefois conscient que la décision finale de la tenue de la course sera prise par le préfet de La Réunion, Jacques Billant. "Nous avons des discussions, nous sommes dans le dialogue", assure Robert Chicaud. 
 

Masque et distanciation sur le départ

Le comité organisateur de la course affirme que la distanciation physique sera réalisable sur les airs de départ des courses. Il va aussi demander aux coureurs de porter un masque sur la ligne de départ. "Il est toutefois impossible de les faire courir avec un masque", assure Robert Chicaud qui précise que "les bénévoles seront aussi équipés de masques". Des questions restent encore en suspens pour la participation des coureurs étrangers, comme les américains et les brésiliens, qui sont inscrits sur la Diagonale des Fous. "Seront-ils soumis à de tests ? A des quatorzaines, c’est encore le flou pour le moment", avoue Robert Chicaud qui dit "se tenir prêt à toute éventualité".

Regardez le Facebook Live de Réunion La 1ère :  

Une course 100 % péi ?

En cas de non-participation des coureurs extérieurs, Robert Chicaud n’exclut pas une course 100 % péi. "S’il n’est pas possible pour les coureurs extérieurs de venir, nous ferons la course avec les locaux, assure le président de l’Association Grand Raid. La course aura lieu quand même et sera locale".
 

300 désistements

En attendant de connaître l’évolution de la crise sanitaire, le comité organisateur s’adapte. L’association enregistre des désistements. "En raison du coronavirus, il y a environ 300 personnes qui se sont désistées, annonce Robert Chicaud. Heureusement, nous avions des listes d’attente bien fournies". Au total, près de 2000 personnes doivent venir de l’extérieur pour participer à cette course mythique.
 

6 336 inscrits 

Actuellement, 2 765 coureurs sont inscrits sur la Diagonale des Fous avec quasiment autant de coureurs péi que de coureurs de l’extérieur. "Il y aura de grands noms", promet Robert Chicaud, sans les dévoiler. Un peu plus de 1000 coureurs sont inscrits sur le Trail de Bourbon. "Cette course est belle, mais sera amenée à évoluer et peut être raccourcie l’an prochain", annonce Robert Chicaud. Par ailleurs, 2000 coureurs sont inscrits sur la Mascareignes et 6 400 sur le Zembrocal Trail. Au total, cette édition 2020 devrait compter 6 336 compétiteurs.

Regardez les précisions de Robert Chicaud sur Réunion La 1ère :
Grand Raid : Robert Chicaud, président de l'association Grand Raid, invité du Journal de 12h30
  

Des parcours identiques, sauf la Mascareignes 

Du côté des courses, les parcours ne sont pas modifiés pour la Diagonale des Fous et le Trail de Bourbon. Les tracés sont les mêmes que les éditions 2019 et 2018. Toutefois, de légères modifications sont apportées sur le parcours de la Mascareignes. L’an dernier, des embouteillages avaient ralenti les coureurs au niveau de la montée vers la plaine des Merles.

"Pour éviter cette difficulté, le directeur de course a trouvé une solution avec peu de conséquences sur le parcours", explique Robert Chicaud. Le départ de la Mascareignes se fera toujours depuis Grand Ilet, mais sera avancé à une heure du matin. Au lieu de monter vers la Plaine au Sable, les coureurs vont redescendre vers Fleurs Jaunes. Au niveau du Pont de Fleurs Jaunes, ils vont bifurquer à droite et emprunter une piste 4x4 pour rejoindre la plaine des Merles par la plaine au Sable. "Ce n’est donc plus un sentier, mais une piste 4x4 qui est plus large pour éviter les bouchons", explique Robert Chicaud. Le parcours sera rallongé de 3 à 4 km, mais il n’y aura pas de conséquence sur le dénivelé. 

Par ailleurs, jusqu’au pointage de Deux Bras, les premiers temps de passages des coureurs aux postes de contrôle seront indicatifs et non pas éliminatoires. C’est seulement à partir du poste de Deux Bras, à la Rivière des Galets, que les pointages seront décisifs pour les coureurs de la Mascareignes. 
  

Les dates

Côté calendrier, le 15 octobre, le départ du Zembrocal Trail sera donné au domaine Vidot, à 18h15, le départ du Grand Raid sera donné de Saint-Pierre à 22 heures. Le 16 octobre, le départ de la Mascareignes sera donné depuis Grand Ilet, à 18 heures et le départ du Trail de Bourbon depuis Cilaos, à 21 heures.
 
Affiche Grand Raid 2020

 

La validation des points

La date limite de validation des points pour courir la Diagonale des Fous et le Trail de Bourbon est fixée au 31 août. En raison de la crise du coronavirus et de l’annulation de nombreuses courses de trail cette année, "les coureurs auront des difficultés probables à obtenir leurs points", reconnaît Robert Chicaud. Leurs dossiers seront analysés au cas par cas, et les décisions prises par le comité directeur.

"Nous serons indulgents, mais des exigences ne seront pas négociables, affirme Robert Chicaud. Un compétiteur qui veut participer à la Diagonale ou au Trail de Bourbon et qui n’a aucun point à son actif, ce n’est pas raisonnable. Nous serons donc amenés à faire des mécontents, car nous allons devoir refouler des gens, et peut être plusieurs centaines". Cette mesure a pour vocation de protéger les compétiteurs, comme les organisateurs devront le faire face à la crise du coronavirus.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live