Grand Raid J-5 : diabétique, Damien Rivière, 36 ans, va courir la Diagonale des Fous

trail
Damien Rivière, diabétique, sera au départ de la Diagonale des Fous
©Laurent Figon
J-5 du départ du Grand Raid, Réunion La 1ère met en lèr les coureurs qui seront sur le départ de ces courses mythiques. Son objectif : terminer sans trop de casse. A 36 ans, Damien Rivière souffre d’un diabète de type 1 depuis un an. Traileur, il va courir la Diagonale des Fous.

Traileur, Damien Rivière, 36 ans, est originaire de Jean Petit, à Saint-Joseph. Il y un an, les médecins lui ont diagnostiqué un diabète de type 1. Même si cela ne se voit pas, Damien à une maladie auto-immune qui a attaqué son pancréas. Désormais, une pompe à insuline lui vient en aide.

Courir avec "un tuyau de vie"

"C’est mon tuyau de vie pour rester debout, montre Damien en relevant son tee-shirt de sport. C’est mon cathéter et la pompe est là. Ce que tout le monde a dans son corps, moi je l’ai à extérieur".

La maladie du jour au lendemain

Passionné de sports de pleine nature et malgré une hygiène de vie irréprochable, Damien a déclenché cette maladie. "Du jour au lendemain, je me suis retrouvé presque aveugle, raconte Damien. C’était très compliqué, j’ai eu plein d’idées pas agréables dans ma tête, mais heureusement j’étais bien entouré. Je fais avec, mais je ne l’ai pas encore accepté, c’est une forme d’injustice, ça m’a cassé".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Grand Raid J-5 : diabétique, Damien Rivière, 36 ans, va courir la Diagonale des Fous

"Tu vas courir à nouveau"

Cassé, mais pas à terre. Grâce à sa famille et à l’équipe médicale qui l’entoure, Damien a retrouvé le chemin des sentiers. "Mon médecin Dr Domun, diabétologue, m’a beaucoup aidé, il m’a dit "ne t’inquiète pas Damien, tu vas courir à nouveau et faire ce que tu faisais avant. Juste, laisse le temps"", raconte le jeune homme.

Son palmarès

Son temps, il le dévore entre son travail, sa famille, et sa passion pour le sport. "Je fais beaucoup de vélo, un peu de natation, je vais dans Mafate en VTT, je touche à tout et surtout je m’amuse", ajoute-t-il.

Damien Rivière a déjà un beau palmarès. Il a terminé premier du Mafate Trail Tour en 2016, et troisième sur le Trail de Bourbon en 2018. Ses deux précédentes participations au Grand Raid n’ont pas été couronnées de succès.

En 2019, il faisait partie du groupe qui s’était embarqué sur le tracé de la Zembrocal, au lieu de la Diagonale des Fous, comme David Hauss ou Judickaël Sautron. "Quand on perd une demi-heure de temps, pour rattraper ça sur un Grand Raid, on paie cash, explique Damien. Du coup j’ai abandonné. Cette année, je reviens, avec le diabète, mi vyen démonte ali mwin là !" Cette année, il a terminé à la 6ème place sur les 45km de la Trois Bassinoise, sa première course depuis que la maladie lui a été diagnostiquée. Malgré un départ la peur au ventre, il s’est dépassé. Sur le Grand Raid, il espère tout simplement terminer. 

Damien Rivière, diabétique, sera au départ de la Diagonale des Fous
©Laurent Figon

 

Ouvrier dans le BTP

Marié et père de deux enfants, Damien est aussi ouvrier polyvalent dans le bâtiment pour la SBTPC SOGEA. Pour ses collègues, Damien force le respect. "Le gars sort du chantier pour aller sur le sentier pour préparer le Grand Raid", salue Jean-Marie Maret, chef d’équipe SBTPC SOGEA Réunion.

"Il est une source de motivation pour les gars sur le chantier, remarque Mickaël Grondin, conducteur de Travaux SBTPC SOGEA Réunion. Il gère une pathologie grave au quotidien, il gère son travail, et le bâtiment n’est pas un métier facile, et il gère aussi son sport ou il performe".

Damien Rivière, un exemple de courage et de détermination pour ses collègues, mais aussi pour l'ensemble des coureurs avec qui il prendra le départ de la Diagonale des Fous, jeudi prochain.