publicité

Grande distribution : une étude va mesurer l’impact du rachat de Vindemia par Bernard Hayot

Le rachat de Vindemia par le groupe Bernard Hayot était au menu de l’assemblée plénière de l’Observatoire des Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus, vendredi 9 août, à la préfecture. L’OPMR va lancer une étude pour mesurer l’impact de cette opération.

© GARO / Phanie
© GARO / Phanie
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
Les détails de cette étude ne sont pas encore connus, mais elle va être lancée dans l’île. L’objectif : mesurer l’impact du rachat de Vindemia par le groupe Bernard Hayot. Un moyen d’évaluer les conséquences sur l'économie réunionnaise.

Vendredi 9 août, l’assemblée plénière de l’Observatoire des Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus, a annoncé cette étude à venir. Le rachat de Vindemia par le groupe Bernard Hayot était au menu des discussions. Autour de la table, des élus très remontés contre le projet actuel.
 

Jumbo Score transformés en Carrefour

Les hypermarchés réunionnais pourraient devenir la propriété du Groupe Bernard Hayot pour 219 millions d’euros. Le géant martiniquais est déjà propriétaire des enseignes "Mr Bricolage" et "Décathlon" à La Réunion. Des magasins Jumbo Score seraient alors transformés en Carrefour et en Carrefour Market.
 

Des élus opposés

A gauche, la députée Huguette Bello réclamait une "étude d'impact sur les ménages" et appelle les "900 élus de La Réunion" à se dresser contre ce projet. De son côté, la députée socialiste Ericka Bareigts souhaitait une motion de l’OPMR, l'Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus "pour dire notre opposition en l’état à cette opération". La députée souhaite que l’OPMR soit entendu par l’Autorité de la Concurrence. C’est elle qui devra donner son autorisation préalable à l’opération.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play