réunion
info locale

Grande distribution: un rapport préconise la création de coopératives de petits commerçants

consommation
Produits frais supermarchés
©Réunion 1ère
Chronique d’une mort annoncée, celle des petits commerces de proximité réunionnais. Cette mort se trouve dans le rapport demandé par l’OMPR (l’Observatoire des Prix et des Revenus de la Réunion) à un consultant privé en 2018.

 
L’observatoire avait demandé en avril 2018 à ce consultant privé de se pencher sur la possibilité de structurer le commerce de proximité sous forme de coopérative de commerçants indépendants.

Le constat est édifiant le secteur de la grande distribution alimentaire est trop peu concurrentiel. Les grandes surfaces dominent avec 85% de parts de marché avec 105 magasins. Le commerce de proximité représente 220 points de vente pour 12% de parts de marché et le commerce de proximité alimentaire généraliste 4% pour 900 points de vente.

Dans certaines zones ou bassins une ou deux marques dominent ; la seule zone concurrentielle dit le rapport est celle de Saint Pierre/le Tampon. L’omniprésence de grandes surfaces étouffe les petits commerces, en déclin surtout dans les hauts et les écarts.

Il faut donc réduire les circuits, les intermédiaires, favoriser la vente directe des produits locaux à des coopératives, à mettre en place. L’émergence de coopératives de proximité  dit le rapport, par leur puissance d’achat et de négociation permettrait de rendre la production locale compétitive dans les magasins de proximité.

Voilà le bouleversement proposé pour contrer la vampirisation de la grande distribution, sinon on s’achemine vers le déclin inexorable des  petits commerçants. Le roseau doit absolument arriver à se redresser face au chêne.

(Re)Voir le reportage de Marie-Ange Frassati et Willy Thevenin: 
 
©reunion


 
Publicité