La grève de la Brink's continue

social
Grève à la Brink's Sainte-Clotilde 271219
©Géraldine Blandin (Réunion la 1ère)
Onze jours après le début de la grève, les salariés de la Brink's Réunion sont toujours mobilisés après l'échec des négociations annuelles obligatoires. 
Comme ont pu le constater quelques usagers, il n'est pas possible de retirer de l'argent dans certains gabiers de la Caisse d'Epargne ou de la BFC. Est-ce un problème technique ou la conséquence de la grève des salariés de la Brink's ? 
 

Onze jours de grève


Des distributeurs automatiques de billets ont été signalés vides, momentanément en tout cas.  Depuis le 17 décembre 2019, les convoyeurs de fonds de la Brink's Réunion ont cessé de travailler à la suite de l'appel à la grève de l'intersyndicale CGTR-CFDT. Tous les secteurs sont touchés : convoyage, comptage et même télésurveillance. 

La raison de la colère de ces salariés : l'échec des négociations annuelles obligatoires. Depuis le mois de mars, ils n'ont pas obtenu de la direction l'intégration de leur ancienneté prévue dans la convention collective des convoyeurs de fonds. 
 

Silence radio du côté de la direction 


Pourtant, deux jours après le début de la grève, le 19 décembre, une rencontre a bien eu lieu entre direction et syndicats. Une rencontre qui n'a rien donné, le directeur étant resté ferme sur sa position. Depuis le dialogue est rompu. 

Selon les syndicats, 60% des salariés de la Brink's sont en grève. A La Réunion, la Brink's représente 70% des convoyages.  Actuellement, trois camions sur six circulent. 

Pour le moment, aucune rencontre avec la Direction n'est prévue. Les grévistes ne comptent pas arrêter leur mouvement tant qu'ils ne seront pas écoutés. 

Reportage de Géraldine Blandin et Marie-Ange Frassati. 
©Réunion la 1ère

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live