réunion
info locale

Harcèlement scolaire : le témoignage de Lorianne

témoignage
Lorianne victime de harcèlement scolaire
Le harcèlement à l'école, ce ne sont pas que des statistiques. C’est aussi l'histoire de Lorianne, 18 ans. Pendant des années, elle confie avoir été victime de harcèlement et d’attouchements alors qu’elle était au collège. Aujourd’hui, elle rompt le silence.
Lorianne fait partie des nombreuses victimes qui ont vu leur vie devenir un calvaire du jour au lendemain. C’était au collègue, à l’âge où les adolescents sont certainement le plus vulnérables. Durant des années, elle a subi le harcèlement et des insultes répétées.

« J’ai même eu une lettre anonyme qui disait tu sers à rien, vas te pendre », raconte la jeune femme, aujourd’hui âgée de 18 ans.

« Il y a eu aussi des attouchements », poursuit-elle, et cela au sein même de l’établissement où elle était scolarisée. L’adolescente s’enferme alors dans le silence, avec des conséquences désastreuses sur sa santé. Lorianne développe un trouble dissociatif de l’identité pour lequel elle sera hospitalisée en psychiatrie. Elle passe aussi par des périodes d’anorexie et tente même de mettre fin à ses jours.

C’est finalement une amie qui va alerter sa maman en 2017.
 

1 élève sur 8 est victime de harcèlement à La Réunion

Pendant longtemps, elle n'a pas voulu parlé de ce qu'elle subissait, submergée par la honte, comme si elle était coupable de quelque chose. Aujourd'hui elle témoigne à visage découvert pour aider d’autres victimes à briser le silence.

Depuis 3 ans, Lorianne vit dans l’Hexagone où elle poursuit actuellement sa scolarité en classe de terminale. En parallèle, elle est suivie médicalement et écrit un livre dans lequel elle tente d’exorciser ces démons.

Selon les éléments dont dispose l’Education nationale, 1 élève sur 8 est victime de harcèlement à La Réunion (chiffres de 2015). Du harcèlement sous forme d'insultes, de menaces ou d'agressions physiques, notamment sur les réseaux sociaux.

Le reportage de Thierry Chapuis.
Reportage ©Réunion La 1ère
Publicité