L’homme atteint de coronavirus dans l’île rentre d’une croisière avec 34 Réunionnais

coronavirus
Aéroport Roland Garros.
Aéroport Roland Garros. ©Imaz Press
Un premier cas de coronavirus a été confirmé à La Réunion, ce mercredi 11 mars. Il s’agit d’un homme de 80 ans qui rentre d’une croisière dans les Bahamas à laquelle ont participé 34 autres Réunionnais âgés et considérés comme co-exposés.
Le premier cas de coronavirus à La Réunion est un homme âgé de 80 ans. Il est actuellement hospitalisé et placé à l’isolement au CHU de Bellepierre à Saint-Denis.

Ce Réunionnais et sa femme rentrent d’une croisière dans les Bahamas à laquelle ont participé 34 autres Réunionnais âgés considérés comme co-exposés. Ces vacanciers sont tous rentrés à La Réunion le 6 mars dernier. La préfecture et l’Agence Régionale de Santé affirment être en lien avec l’agence de voyage qui a organisé le séjour afin de récupérer les identités de ces 34 voyageurs qui devront être dépistés au Covid-19 et très certainement confinés.
 

Un groupe de 34 personnes âgées

Lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi à 17h30 à l’Agence Régionale de Santé, la directrice Martine Ladoucette a détaillé le parcours de ce premier cas de coronavirus dans l’île.

L’homme et sa femme se sont rendus avec ce groupe de 34 Réunionnais en vacances, à Miami le 22 février dernier. Ils ont ensuite pris un bateau de croisière dans la zone des Bahamas avec des touristes d’autres nationalités. Le 6 mars, ces voyageurs réunionnais étaient en transit à Paris. Arrivés à l’aéroport Charles De Gaulle, ils se sont rendus à l'aéroport d'Orly pour prendre leur vol à destination de Saint-Denis de La Réunion, dans la nuit du 6 au 7 mars.
 

Un homme de 80 ans

Selon l’ARS, "dès le 6 mars, l’homme de 80 ans a présenté des symptômes, son médecin traitant l’a ausculté à son domicile avec un masque, lui conseillant de prendre contact avec le SAMU si les symptômes s’aggravaient".

Mardi 10 mars, l’homme âgé de 80 ans a appelé le SAMU et a "été transporté au CHU de Bellepierre dans le circuit de prise en charge des cas possibles", assure la directrice générale de l’ARS. Le couple assure qu’il est resté confiné depuis son retour à La Réunion, le 6 mars dernier. L'homme est pris en charge au service pneumologie et son pronostic vital n'est pas engagé.
 

Retracer le parcours du groupe  

Ce couple a donc voyagé avec 34 autres Réunionnais qui sont désormais considérés comme co-exposés au Covid-19. Les autorités affirment être à pied d’œuvre pour contacter ces personnes. Elles pourraient être dépistées et éventuellement confinées.

Les personnes qui ont voyagé sur le même vol que ce groupe de touristes et qui étaient assises dans des rangées situées à proximité devraient aussi être contactées par les autorités.
 

Pas de "cluster"

La détection d’un cas de coronavirus au sein d’un groupe de voyageurs n’est pas une première en France. Dans l’Hexagone, un groupe de 22 touristes français est rentré d’Egypte le 16 février dernier. La moitié du groupe, soit 11 personnes, étaient porteuses du coronavirus. C’est l’un des clusters identifié en métropole. Pour l’ARS de La Réunion, pas question de parler ici de "cluster" puisque "le patient contaminé n'aurait pas fréquenté d'autres personnes depuis son retour dans l’île".
 

Maintien en alerte 1

Le préfet de La Réunion Jacques Billant a décidé de maintenir l’île en alerte 1 car "il s’agit d’un cas importé" et selon lui, "le virus ne circule pas dans l’île".

L’Hexagone est au stade 2 du dispositif de lutte contre la propagation du coronavirus. Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, doit tenir pour la première fois depuis le début de la crise, une allocution solennel, demain, jeudi. La France compte 1 787 cas de coronavirus actuellement, 33 personnes en sont décédées.

Retrouvez ici la conférence de presse au siège de l'ARS : 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live