réunion
info locale

Ile Maurice : la canicule actuelle inquiète et interpelle les consciences

océan indien
Lever de soleil à Mafate
©S.J
Avec la hausse soudaine des températures, l'île Maurice a été contrainte d'augmenter sa production électrique pour répondre à l'utilisation massive des climatiseurs. Un événement qui interpelle IonNews qui se projette sur les conséquences du réchauffement climatique en 2099. 
L'auteur de cet article constate que nous sommes à, quasiment, égale distance de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de la fin du siècle. Il s'appuie sur les prévisions des climatologues et sur les dernières annonces des services de production d'électricité de l'île Maurice. 

Selon les responsables des études climatologiques, la hausse moyenne des températures sur terre en 2099 devrait être de 3 °C. Une augmentation qui implique également une hausse du taux d'humidité dans l'atmosphère de 20 %. Si cette projection se réalise, il fera 28 °C à l'extérieur à Curepipe au lever du jour et  50 °C dans les rues à la mi-journée.  
 

7 % de plus d'eau dans l'air pour chaque degré 


En début de semaine, les centrales électriques mauriciennes ont été contraintes d'augmenter la production à 507 MW (mégawatt) pour répondre à la demande. En 2099, avec un mercure qui flirtera avec des sommets inimaginable, aujourd'hui, comment parviendrons nous à limiter ses effets. Chaque degré de plus sur le thermomètre, c'est 7 % d'eau dans l'air en plus. De l'eau que nous respirons : "qui pénètre, dans nos narines, nos poumons". Il devient alors impensable de faire du sport en journée, et même de travailler. La climatisation a aussi ses limites et des conséquences sur l’environnement.

Who cares


En conclusion, Kalhil Elahee, directeur de l'Office de gestion de l'efficacité énergétique de l'île Maurice, s'interroge : "Sommes-nous vraiment conscients de la situation ? Ne sommes-nous pas plus attirés par toutes sortes de distractions ? Comme en cette période de fin d’année ? Comme la séduction des temples de la consommation et du plaisir éphémère ? Comme les promesses de tous ces Pères Noël qui gravitent autour de nous ? Finalement, who cares ? (Traduction littérale : on s'en fout.)"

 
Publicité