Madagascar : la diplomatie à l'œuvre pour la restitution des îles Éparses

diplomatie iles eparses
Dune Europa 23 août 2022
Dune sur Europa, l'une des quatre îles Éparses situées dans le canal du Mozambique ©Capture d'écran Wikimédia
Madagascar ne renonce pas à obtenir la restitution des îles Éparses. En début de semaine, le ministre des Affaires Etrangères, a réaffirmé l'intention de son pays d'obtenir le retour, dans son giron, de ces petits bouts de terre situés à proximité de la Grande île. Il utilisera toutes les voies diplomatiques pour parvenir à ses fins.

"Nous n’avons pas les moyens militaires comme la Russie pour débarquer sur ces îles ou pour s’en prendre à la France, afin de réclamer la restitution de ces îles", a expliqué en préambule de sa conférence de presse, le ministre des Affaires étrangères de Madagascar, Richard Randriamandrato, note Madagascar-Tribune. En clair, le chef de la diplomatie malgache a souligné que son pays n'avait ni les moyens, ni l'intention d'utiliser la force pour obtenir gain de cause dans ce dossier. 

Le diplomate compte utiliser toutes les voies politiques pour arriver à faire plier la France. Quatre, îles sont concernées : Glorieuses, Bassas da India, Europa et Juan de Nova.

L'île de Tromelin, qui fait partie des îles Éparses, est revendiquée par l'île Maurice.

Des enjeux stratégiques et économiques


Les îles Éparses, confettis de France dans l'océan Indien, avaient une importance stratégiques avant l'avènement des satellites. Aujourd'hui, ces petits territoires, qui disposent chacun d'une Zone Économique Exclusive (ZEE) de 200 milles marins, sont militairement moins essentiels, mais ils représentent une richesse infinie en termes de biodiversité. De plus, le sous-sol marin de plusieurs d'entre-elles, renfermerait du gaz et du pétrole. 

Aujourd'hui, avec la guerre en Ukraine et l'inflation galopante du cours des énergies, ces terres prennent de la valeur. 

Les discussions, concernant l'avenir des quatre îles situées dans le canal du Mozambique, vont faire l'objet d'une réunion du comité dit "mixte" franco-malgache. Les parties prenantes s'étaient retrouvées autour de la table, une première fois, le 19 novembre 2019. Depuis les discussions étaient bloquées. Les deux parties devraient, donc, se retrouver pour la seconde fois en septembre 2022, comme l'a expliqué Richard Randriamandrato, le ministre des Affaires étrangères à 2424.mg.