Immobilier : la vente d'appartements anciens booste le marché

société
Immobilier : la vente d'appartements anciens booste le marché
Immobilier : la vente d'appartements anciens booste le marché ©Imaz Press

Malgré la crise sanitaire, les transactions immobilières sont en hausse à La Réunion. La Chambre des Notaires note qu'en 2020, il y en a eu plus de 8 000. Ce dynamisme du marché s'explique par la hausse de la vente des appartements anciens.

En 2020, 8 020 transactions immobilières ont été réalisées à La Réunion. Ce chiffre marque un tournant puisqu'il s'agit d'un record en dix ans. La Chambre des Notaires explique cette hausse par l'augmentation de la vente des appartements anciens.

Le boom des très petites surfaces

Les appartements de 2 et 3 pièces représentent chacun plus de 30 % des volumes de transactions. Mais ce sont les appartements 1 pièce et les studios qui voient leur part de marché croitre en 2 ans, passant de 15% des ventes à plus de 20%.

Cette présence très importante des petites surfaces sur le marché s’explique surtout par les nombreuses sorties de défiscalisation.

 

Les appartements anciens sont moins chers

Pour les primo-accédants, il est difficile d’acquérir des appartements neufs, ainsi que des maisons anciennes et des terrains à bâtir. Les surfaces étant plus élevées, les prix aussi.

Le prix médian des appartements anciens a baissé de 13 % en 10 ans et est aux alentours de 2 000 €/m² alors que le prix médian des appartements neufs lui est de 4 000€/m², soit le double !

42% des ventes d’appartements anciens concernent des transactions de moins de 95 000 €.

 

Où investir ?

Les appartements anciens les moins chers se trouvent dans les communes de Bras-Panon et de Saint-André : environ 1 200€/m². Les plus chers sont à Saint-Leu et Saint-Paul : plus de 3 300€/m².

 

La ruée vers l'ouest

Malgré son prix, l'ouest de l'île reste toujours très demandé, en particulier les appartements anciens, d'une surface de 30 à 40m², proches du lagon. La demande est tellement forte qu'il peut y avoir jusqu'à 40 visites par demi-journée lorsqu'il y a une vente confie la Chambre des Notaires.