publicité

Jean-Pierre Marchau : le Hulot péi ?

Vingt-quatre heures après le départ de Nicolas Hulot du gouvernement, Jean-Pierre Marchau admet être en désaccord sur deux projets locaux, menés par des collectivités dont il est élu. Mais le secrétaire régional d’Europe Ecologie Les Verts ne démissionnera pas.
 

© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
  • Philippe Dornier
  • Publié le , mis à jour le
Comme l’ex-ministre de la Transition écologique, Jean-Pierre Marchau avale des couleuvres. Siégeant à la CINOR, il s’élève contre l’incinérateur de déchets prévu à Sainte-Suzanne : « Il faut convaincre mes camarades de la nocivité de ce projet. » Une option critiquée par ses pairs. « On m’a dit : « Tu devrais démissionner. » J’ai dit : « Non, je viens d’être élu, j’ai du travail à faire. »

Également conseiller municipal de la majorité à Saint-Denis, Jean-Pierre Marchau dénonce pourtant « une erreur » de Gilbert Annette au sujet du stationnement gratuit en centre-ville. Il y voit « le lobby du commerce. Il faudra expliquer pourquoi il y a un intérêt à rendre piéton le centre-ville. »

Sur le même thème

  • écologie

    La rondavelle de la discorde

    L'affaire des paillottes n'arrête pas de faire des remous. C'est une rondavelle à la Saline qui est cette fois-ci concernée. Les travaux réalisés par les exploitants n'ont pas été validés par le Domaine Public Maritime (DPM)

  • écologie

    La Réserve marine garde le cap

    La Réserve marine est sur la sellette depuis le début de la crise requin. La suspension des subventions de la Région Réunion pourrait mettre en péril son programme.

  • écologie

    La cascade de Grand Bassin est-elle menacée ?

    Pour répondre aux besoins en eau de la commune du Tampon, un nouveau captage sera réalisé dans les gorges de Grand-Bassin. Ce projet risque d’assécher et de faire disparaître la cascade du paysage.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play