"Koulèr lo ker" fête ses deux ans avec une opération "Koul Hair" aux plus démunis

solidarité
"Kouler Lo Ker" à Saint-Denis
©Thierry Chenayet

Chaque mois, les bénévoles de l'association "Koulèr lo kèr" donnent de leur temps aux plus démunis en leur proposant une coupe de cheveux, des repas ou encore des vêtements. Ce samedi 22 mai, ils étaient devant la Cathédrale de Saint-Denis.

"Donn' la main aux personnes dann besoin", c'est le crédo de l'association "Koulèr lo kèr" qui a fêté ses 2 ans d'existence le 20 mai dernier. Chaque mois, les bénévoles donnent de leur temps aux plus démunis. Ils leur proposent une coupe de cheveux notamment mais aussi des repas ou des vêtements. Sans oublier le sourire tranche papaye qui va avec. Ce matin, ils étaient devant la Cathédrale de Saint-Denis.

"Koul Hair Lo Ker"

Un petit dégradé ou une barbe bien taillée, c'est ce qu'ont offert les bénévoles de "Koulèr lo kèr" ce samedi 22 mai, à la vingtaine de sans domiciles fixes de Saint-Denis. Les coiffeurs bénévoles ont été touchés de près ou de loin par le regard de ces sans abris.

"Kouler Lo Ker" à Saint-Denis
©Thierry Chenayet

 

Un moment d'entre-aide

"Beauté, sourire, joie : ce sont des mots dont ces personnes ont oublié le sens." peut-on lire sur le site de l'association. Elle a décidé de leur porter de l'attention.

C'était une belle journée. On s'est greffé sur le rendez-vous du samedi matin ici avec le Secours Catholique. Ça fait deux ans qu'on mène ces opérations, ce matin on est satisfait. On a beaucoup échangé, beaucoup partagé.

Stéphane Delphine président de l'association "Kouler Lo Ker"

 

(Re)voir le reportage de Michelle Bertil et Thierry Chenayet :

Opération Kouler Lo Ker (

 

D'autres anciens démunis étaient aussi au rendez-vous. Ils reviennent souvent, même si leur situation s'est améliorée. Car ils ont été soutenus et ne l'oublient pas. Beaucoup sont devenus des amis de l'association. Des personnes dont le parcours peut inspirer les sans domiciles.
 

Je passe mon temps dans la rue. Je suis comme Remy sans famille. Quand on est SDF c'est comme ça. Mais je respecte les gens, je ne touche à rien. Quelqu'un qui passe me donne un ou deux euros, je continue ma vie comme ça. Un jour je sortirais de là peut-être.

témoigne un sans domicile fixe de Saint-Denis

 

Comme tous les samedi matin au même endroit, le Secours Catholique était aussi présent. Ils ont traduit leur solidarité avec du café et un petit déjeuner. Un restaurant a aussi offert 150 samoussas pour l'opération.
 

Des artistes solidaires

Dans l'île, de nombreux artistes se sont engagés, à leur façon, pour lutter contre la misère. L'association "Koulèr Lo Ker" s'est associée au chanteur bassiste Didyé Kérgrin avec un album pour aider les sans-abris.

(Re)voir l'intervention de Didyé Kérgrin dans le journal de Réunion La 1ère :

Invité plateau Didyé Kergrin

 

Sur l'album, on retrouve aussi Pix'L, Missty ou Kaf Malbar ainsi que 18 autres artistes locaux.