L’illectronisme, ou illettrismes numérique, touche 1 Réunionnais sur 4

technologies
fracture numérique ordinateur
image d'illustration ©pixabay
Avec la crise sanitaire, les démarches en ligne se sont multipliées. Difficile de faire sans, mais maîtriser les outils numériques n’est pas simple pour tout le monde. Des dispositifs existent pour être accompagné.

Un Réunionnais sur 4 serait en difficulté avec les ordinateurs. Si La Réunion figure parmi les territoires les mieux connectés de France, l’illettrisme numérique, aussi appelé illectronisme, y est important. Le fort taux d’illettrisme couplé à un taux de pauvreté élevé rendent en effet difficile l’accès au numérique pour une partie de la population.

A l’échelle nationale, on estime à 17% la part de la population concernée par l’illectronisme. Une problématique accentuée par la crise sanitaire, l’accès au numérique étant devenu indispensable au quotidien.

Des moyens pour l’accompagnement au numérique

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement attribue 250 millions d’euros en faveur de l’inclusion numérique, une partie du budget étant allouée aux acteurs qui fournissent des solutions d’accompagnement au numérique.

Des dispositifs existent pour mettre en place un accompagnement pour les personnes concernées. Plusieurs formules sont proposées, comme les plus de 150 structures de médiation numériques que compte La Réunion. Elles favorisent ainsi l’autonomie face aux outils numériques.

Un véhicule sillonne aussi les quartiers les plus isolés de la CINOR pour aller au plus près des personnes coupées du numérique. Et puis, des formations sont également dispensées.

Des formations d’Aidant Connect

Des formations sont organisées pour former les accompagnants des personnes en difficulté. Une dizaine de travailleurs sociaux suivent, par exemple, une formation à distance, ou webinaire, pour devenir " aidants connect ". Ils pourront alors venir en aide aux Réunionnais dépassés par les outils numériques.

Cette formation s’adresse à des aidants professionnels en exercice, s’occupant déjà des démarches administratives de personnes. Il s’agit ainsi de proposer un cadre légal et sécurisé pour les aidants, afin qu’ils effectuent les démarches de façon dématérialisée, explique Ludovic Selly, médiateur formateur numérique Solidarnum.

Le reportage de Réunion la 1ère.

Illectrisme : 1 Réunionnais sur 4 en difficulté devant un ordinateur ©Réunion la 1ère