La Région Réunion se défend après la révélation d’un rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur ses embauches

politique
Pyramide inversée
©Région Réunion

Nos confrères du Journal de l’Ile révèlent, ce samedi 5 juin un rapport de la Chambre Régionale des Comptes épinglant des embauches réalisées par Didier Robert, président de Région et candidat à sa succession. La Région Réunion se défend sur son site internet.

Sur son site internet, la Région Réunion se défend et réagit, ce samedi 5 juin, à la Une de nos confrères du Journal de l’Île. Dans un article, ils révèlent le contenu d’un rapport encore confidentiel de la Chambre Régionale des Comptes.

Un rapport confidentiel

"Ce rapport provisoire est couvert par le principe de confidentialité", écrit la Région Région qui affirme qu’il ne pouvait "être rendu public dans les trois mois précédents le renouvellement électoral de la collectivité concernée". Ce rapport est révélé à deux semaines des élections régionales et alors que le président de Région, Didier Robert, est candidat à sa réélection.

Un cabinet démesuré ?

Selon le JIR, ce rapport de la Chambre Régionale des comptes épingle l’actuel président de Région pour des embauches. "Le constat des magistrats de la CRC est, qu’en plus des six collaborateurs autorisés par la loi, le cabinet du président de Région comptait, en 2020, "au moins" 22 chargés de mission et autres conseillers techniques", écrit le JIR.  Le problème est que "leurs missions s’apparentent à des activités politique".

Le JIR affirme aussi que parmi les conseillers techniques embauchés, beaucoup exercent en même temps des mandats électoraux. La Chambre Régionale des Comptes épinglerait aussi le mode de recrutement de ces conseillers.

Des conseillers qui ont aussi des mandats électoraux

Dans le communiqué publié sur son site internet, la Région Réunion affirme "que la situation de ses agents est conforme à l’état du droit". "Tous les agents de la Région et pas seulement ces conseillers techniques sont libres, en dehors de leurs heures de travail, d’avoir une activité d’ordre politique ou autre : il n’a échappé à aucun observateur que plusieurs agents de la collectivité régionale sont même des opposants du candidat Didier Robert", écrit la Région.

A deux semaines des Régionales

Au sujet de la masse salariale, la Région se défend: "le nombre d’agents et la masse salariale sont en corrélation avec ses ambitions destinées à assurer le plein développement de l’Ile". Toujours selon le JIR, le rapport de a Chambre Régionale des Comptes stipulerait que la masse salariale serait "la plus élevées des régions françaises".

La révélation de ce rapport intervient à deux semaines du premier tour des élections Régionales, prévu le 20 juin. Candidat à sa succession, Didier Robert a déjà été condamné le 21 mai dernier à 15 mois de prison avec sursis et à 3 ans d'inéligibilité dans l'affaire des Musées Régionaux. Il a fait appel.