La Réunion se souvient de Jean-Paul Belmondo et du tournage de "La Sirène du Mississipi" en 1968

disparition
Belmondo à La Réunion
Jean-Paul Belmondo, photographié à La Réunion avec Catherine Deneuve et François Truffaut, sur le tournage du film "la Sirène du Mississipi". ©UPI / AFP
L’acteur Jean-Paul Belmondo est décédé, lundi 6 septembre, à 88 ans. La Réunion se souvient de ce monstre du cinéma français et de son passage à La Réunion pour le tournage du film "La Sirène du Mississipi", en 1968.

Le visage du "magnifique" s'étale sur les unes de la presse au lendemain de son décès à l'âge de 88 ans. Jean-Paul Belmondo, monstre sacré du cinéma, est décédé, lundi 6 septembre.

En attendant, La Réunion salue la mémoire de Jean-Paul Belmondo. "On en a regardé des films avec Jean-Paul, et que des bons !", remarque un Saint-Paulois. "Un grand acteur, comme Alain Delon", ajoute un autre. "Je me souviens qu’avec mes parents, on regardait souvent ses films", raconte une Réunionnaise.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Mort de Jean-Paul Belmondo : quel souvenir gardez-vous de l'acteur ?

 

Un tournage en 1968, à La Réunion

Jean-Paul Belmondo était l'humanité, la gentillesse, la rigolade permanente, selon ses amis. Affectueusement appelé Bébel, il était père de quatre enfants.

La Réunion se souvient aussi de son passage dans l’île. Au milieu des nombreuses œuvres de sa longue filmographie, il a tourné "La Sirène du Mississipi", à La Réunion en 1968. Un film réalisé par François Truffaut. Aux côtés de Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo joue le rôle de Louis Mahé, un riche industriel qui s'éprend d'une jeune femme installée en Nouvelle-Calédonie, avec qui il entretient une relation épistolaire qui tournera à l'arnaque.

Regardez la bande annonce du film :

 

Des Réunionnais sur le tournage

Le film a mis en lumière l'église de Sainte-Anne, la villa de Bel Air, et les paysages de l’île. De nombreux Réunionnais ont participé de près ou de loin au tournage : Yves Drouhet, Albert Ramassamy, ou encore Antoine Minatchy qui était assistant réalisateur.

Regardez ces images d'archives de Réunion La 1ère :

Dans le rétro 2012 : Belmondo, souvenirs souvenirs

 

"C’était presqu’un rêve de le rencontrer, raconte Antoine Minatchy, ému et heureux d’avoir pu travailler sur le tournage où il avait été embauché comme deuxième assistant. Il y a tellement d’anecdotes. Il était naturel, parlait aux gens, plaisantait souvent".

Regardez son témoignage sur Réunion La 1ère :

Antoine Minatchy, assistant réalisateur sur le film "La sirène du Mississippi"

 

Des souvenirs et des anecdotes

Durant ce film, Jean-Paul Belmondo va aussi tourner une scène au studio photo de Jean Colbe, au Barachois. Un événement dont se souvient la fille du photographe, Corinne Colbe, en replongeant dans les photos de son père. "A l’époque, j’allais à l’école, j’avais 8 ans, raconte Corinne. Dès hier soir, en apprenant son décès, j’ai fouillé pour retrouver les photos et les souvenirs de « La Sirène du Mississipi ». Le temps passe, on avait tourné la page".

Regardez son témoignage sur Réunion La 1ère :

Jean-Paul Belmondo et La Réunion : Souvenirs en roman-photo

 

Quand Jean-Paul Belmondo sortait un nouveau film, Corinne Colbe se souvient que ses parents lui racontaient les souvenirs de son passage à La Réunion. "Et notamment de sa femme, qui était venue l’accompagner pour disons "le surveiller gentiment", sourit Corinne. Il faut dire que c’était un bel homme entouré de très belles actrices".

"Le mythe de la sirène"

L'histoire de la famille Belmondo et de la Réunion ne s'achèvera pas là. En 2011, c'est le fils Paul qui retrace l'histoire de son père avec le prisme de ce film tourné à La Réunion, dans le documentaire "Le mythe de la sirène". Il est réalisé par Nina Barbier.

Regardez son témoignage sur Réunion La 1ère :

La réalisatrice du documentaire "Le mythe de la sirène", Nina Barbier, invitée du Journal
"Le mythe de la sirène" - Réal. : N. Barbier

 

Un hommage national, jeudi, aux Invalides

Victime d'un AVC en 2001 qui l'a laissé paralysé du côté droit, Jean-Paul Belmondo avait quitté les studios de cinéma et les planches de théâtre depuis quelques années, sans jamais être oublié. De son vivant, de nombreux hommages lui ont été rendus, comme lors de la cérémonie des Césars en 2017 où la salle lui a offert une longue ovation debout, ou lorsqu'il a reçu en 2011 la Palme d'honneur au festival de Cannes. Un hommage national lui sera rendu, jeudi 9 septembre, aux Invalides.