La route de la Montagne saturée par des milliers d'automobilistes

cyclones
Des embouteillages RD 41 route de la Montagne
Des embouteillages RD 41 route de la Montagne ©Delphine Poudroux
Alors que la route du Littoral est toujours fermée à la circulation, ce mardi 22 février, des milliers d'automobilistes empruntent la route de la Montagne. Peu habitué à une telle affluence, le village s'est retrouvé asphyxié et la route saturée ce matin.

Des kilomètres d'embouteillages, ce mardi 22 février, à l'heure de pointe et sous une pluie battante, sur la route de la Montagne.

"Il faut prendre son mal en patience", confie un automobiliste qui a quitté la Possession à 6h et qui était encore sur la route de la Montagne à 10h.

D'importants embouteillages

Des milliers d'automobilistes ont tenté de faire la route dans les deux sens entre Saint-Denis et la Possession. La route du littoral étant encore fermée à la circulation en raison de la houle, ils ont emprunté la route de la Montagne.

Dès 6 heures, les voitures se sont retrouvées bloquées dans un embouteillage monstre. "C'est galère, je dois faire une livraison sur Saint-Denis, mais je ne suis pas arrivé", désespère un autre automobiliste.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

La Montagne : un village dans les bouchons

Qu'en cas de stricte nécessité

Vers 8h, la direction des routes a demandé aux automobilistes d'emprunter l'axe qu'en cas de stricte nécessité pour tenter de le désengorger.

Côté Possession, à la Ravine à Malheur, tout le réseau était saturé. Côté Saint-Denis, le village de la Montagne s'est retrouvé totalement asphyxié par le trafic routier.

Pas de réouverture dans l'immédiat

Ce mardi 22 février, la route du Littoral restera encore fermée à la circulation en raison de la houle qui persiste. 

Les équipes de la Direction Régionale des Routes se mobilisent pour rouvrir la route dans les meilleurs délais, dès que les conditions le permettront, en mode basculé côté mer. En attendant, des convois de poids lourds sont organisés toute la journée. Près de 800 camions ont emprunté le viaduc de la Nouvelle Route du Littoral.

La Réunion n'est plus sous la menace cyclonique, mais elle subit encore les intempéries du cyclone Emnati. Des vigilances vents forts et vagues submersion restent en vigueur.