Aéroport Roland Garros : le chantier de la nouvelle aérogare bioclimatique est lancé

transports
Chantier de la nouvelle aérogare de l'aéroport Roland Garros
Un vaste chantier va commencer à l’aéroport Roland Garros, à Saint-Denis, fin septembre. ©AIA LIFE DESIGNERS ARCHITECTES
Ce jeudi 7 octobre, le chantier de la nouvelle aérogare bioclimatique de l’aéroport Roland Garros a été lancé. Estimé à 65 millions d’euros, le bâtiment devrait être livré fin 2023 pour accueillir les voyageurs à l'arrivée, mais aussi développer le fret.

Ce n’est pas une première pierre posée, mais un bois rouge (arbre endémique) planté, symboliquement, pour lancer un chantier d’envergure, ce jeudi 7 octobre, à l’aéroport Roland Garros. La nouvelle aérogare Ouest, un bâtiment bioclimatique, devrait voir le jour d’ici fin 2023.

Un bâtiment bioclimatique

Cette extension va accueillir le nouveau hall d’arrivée de l’aéroport, et va aussi permettre de développer le fret. Le chantier est estimé à 65 millions d’euros. Les travaux ont lieu dans la zone où était implantée auparavant la zone de fret.

 Nouvel aérogare
©Harini Mardaye

 

Étendu sur 20 500 m2 et trois niveaux, le nouveau bâtiment aura une consommation d'énergie limitée et sera dotée d'une terrasse panoramique.

"Ce nouveau bâtiment bioclimatique sera perpendiculaire à l’aérogare actuel, détaille Jean-Louis Hoareau, directeur du projet Nouvelle Aérogare Ouest de l’aéroport Roland Garros. L’objectif est d’atteindre une autonomie énergétique de l’aéroport à l’horizon 2030, et d’éviter au maximum la climatisation avec une ventilation naturelle du bâtiment".

Regardez les précisions de Réunion La1ère :

 

1 500 emplois directs et indirects

Sur le chantier, les premiers coups de pelles sont prévus en novembre et le montage de la première grue, fin janvier. 

La société aéroportuaire estime que ce chantier devrait créer environ 1 500 emplois directs et indirects. 91% des entreprises impliquées dans ce chantier sont réunionnaises, et 72% d’entre elles sont des PME, Petites et Moyennes Entreprises.

Retrouvez ici le détail du projet :

 

Développer le fret

La nouvelle aérogare Ouest va permettre d'accueillir les voyageurs à leur arrivée, mais aussi d'augmenter les capacités d'accueil du terminal fret. 

"L’objectif est d’atteindre une capacité de 50 000 tonnes au niveau de l’entrepôt, et dépasser le traitement annuel actuel de 30 000 tonnes, explique Stéphane Dagard, directeur du terminal fret de l’aéroport Roland Garros. L’an dernier, en raison de la crise covid, 24 000 tonnes de fret ont été traités en 2020, contre 29 000 tonnes en 2019".

Parallèlement au nouveau bâtiment, d’autres investissements sont programmés comme une centrale photovoltaïque, des bureaux, des commerces, des professionnels de santé, et un hôtel trois étoiles. La salle d’embarquement et le hall public de l’aérogare actuelle seront plus spacieux et réservés aux départs. Des travaux de réorganisation des accès routiers et d’extension des parkings ont déjà commencé.

Trois millions et demi de passagers d’ici 2030

Outre la nécessité écologique, ce chantier de la nouvelle aérogare Ouest va aussi permettre à l’aéroport Roland Garros de répondre à l’augmentation des flux des voyageurs. Avant la crise Covid, entre 2017 et 2018, le trafic de l’aéroport Roland Garros progressait de 200 000 passagers.

"La situation sanitaire va s’améliorer et nous espérons que cet aéroport bioclimatique pourra soulager l’aéroport Est déjà existant, explique Huguette Bello, la présidente de la Région Réunion. L’objectif est aussi d’arriver à un désenclavement aérien nécessaire face à notre situation d’insularité".

D’après les estimations, l’aéroport Roland Garros devrait accueillir trois millions et demi de passagers annuels à l’horizon 2030.