Le gardien de la médersa de Saint-Denis a tiré sa révérence

société
Medersa
©Mosquée de Saint-Denis
Séraphin Mergy, connu comme le gardien de la médersa de Saint-Denis, s'en est allé vers d'autres cieux ce vendredi 27 novembre 2020. Il était présenté comme le visage de la tolérance. Un homme toujours souriant et au service des autres. 
Monsieur Séraphin, ou Gardien comme le surnommaient ceux qui l'ont côtoyé, a passé 44 ans au service de la médersa de la rue Juliette Dodu à Saint-Denis avant de prendre sa retraite à l'âge de 65 ans. Celui qui y fut coursier, surveillant ou encore agent d'entretien a vu passer, au fil des années, trois générations de musulmans. Plus qu'un simple employé, Gardien était devenu la mémoire vivante de la médersa. Tous voyaient en cet ancien coupeur de cannes de Bras-Panon un homme souriant, serviable, généreux et discret. 

De confession catholique, monsieur Séraphin prônait un esprit de tolérance pour les autres religions, notamment la religion musulmane qu'il a appris à connaître au fil du temps. La médersa a, quant à elle, tissé un lien indéfectible avec la famille Mergy car même en ayant pris sa retraite, Gardien y a laissé une trace de son passage. Sa fille y a travaillé comme assistante maternelle, sa petite-fille de confession musulmane y a suivi des cours.  

Les hommages se multiplient 

Depuis l'annonce du décès du gardien emblématique de la médersa, les hommages se multiplient, notamment sur les réseaux sociaux.
 
Les obsèques de Séraphin Mergy auront ce samedi 28 novembre à Tan Rouge, Saint-Paul.