Le mouvement religieux Extravagance dans le collimateur de la justice

religion
Le mouvement religieux Extravagance suspecté d'abus de faiblesse
L'Eglise Extravagance protestante est aujourd'hui suspectée d'abus de faiblesse. ©Extravagance Saint-Pierre

Les méthodes du pasteur Bruno Picard, à la tête du mouvement religieux Extravagance intéresse la brigade financière de Saint-Pierre. Le pasteur serait soupçonné d'abus de faiblesse et d'extorsion de fonds auprès de ses fidèles. Une enquête préliminaire est en cours. 

Cela fait plus de 20 ans que le mouvement religieux Extravagance existe dans le Sud de l'île, à Saint-Pierre. L'Eglise protestante compte plus de 1 500 fidèles. Une Eglise qui suscite des interrogations surtout sur concernant son financement. Cette association religieuse aurait touché en 2018, plus d'un million d'euros de dons. Rien d'illégal selon le pasteur de l'Eglise, Bruno Picard qui se défend de toutes accusations. "On sera ouvert à l’enquête on n’a rien à cacher. On a une église de 1 500 fidèles. On a un commissaire aux comptes qui certifient nos comptes tous les ans. On a toujours voulu tout faire de bonne foi. On n’est pas des experts, on est des pasteurs. Mais, on va répondre aux questions. Ce n’est pas facile à vivre mais on sera responsable de nos actes".

ITV Pasteur Bruno Picard - Eglise Extravagance

 

80 000 euros de dons en vingt ans 

Mais la loi du silence se fissure peu à peu, des anciens fidèles ont décidé de parlé et même de porter plainte. C'est le cas de Rudy, 41 ans. Il entame aujourd'hui, une nouvelle vie. Loin du mouvement religieux qui a dicté son existence pendant vingt ans. Il intègre l'Eglise Extravagance alors qu'il est âgé de 16 ans, c'était en 1996. Il y devient alors adepte par amour pour sa compagne, celle qui deviendra sa femme et la mère de ses 5 enfants. "Là, j’ai découvert un monde qui était idéal, le monde dont tout le monde rêve, où on va aider les gens, sauver le monde. J’ai adhéré au concept, par ma foi à Jésus de cette façon-là mais j’ai aussi adhéré au fait que l’on allait être plusieurs à sauver le monde". 

Mais Rudy se lasse peu à peu de rendre chaque jour des comptes au pasteur sur sa vie professionnelle, sa vie sociale et même sa vie sexuelle. Et puis, la participation financière de chaque fidèle au mouvement devient de plus en plus importante. En théorie, les fidèles doivent donner 10% de leurs salaires à l'Eglise mais certains d'entre eux vont plus loin en donnant l'ensemble de leurs revenus. Pendant un an, Rudy et sa femme ont fait ce choix. "On peut donner ce que l’on veut librement. Sauf que si on ne donne pas la dime, on désobéit à Dieu, on a les malédictions qui vont avec" confie-t-il. Résultat, le couple n'a pas hésité à céder 80 000 euros au mouvement.

Un mouvement religieux à caractère sectaire ?

Le mouvement religieux aurait des similitudes avec un mouvement sectaire selon les témoignages d'anciens fidèles comme Rudy. "C'est un mouvement d'après cet ancien fidèle qui a les caractéristqiues d'une secte, c'est-à-dire organisation pyramidale des chefs qui s'accaparent selon les témoignages les finaces des troupeaux et qui guident la vie au fur et à mesure des événements comme les mariages et les séparations" explique Maître Bruno Raffi, avocat et responsable du Centre contre les manipulations mentales dans l’océan Indien.

ITV Me Bruno Raffi - avocat et responsable du Centre contre les manipulations mentales

 

Rudy a quant à lui décidé de porter plainte à la fois contre le mouvement religieux et le pasteur. Une plainte déposée le mois dernier. Il ne serait pas le seul à avoir quitté Extravagance ces derniers temps. Contactés par plusieurs anciens adeptes, il se dit près à les accompagner dans cette "désintoxication".