Le TCO résilie une partie du marché des transports scolaires après des défaillances

transports
transport scolaire
(Photo d'illustration) ©TCO
Le TCO annonce qu'il résilie un lot du marché des transports scolaires, suite à "une défaillance du prestataire". L'intercommunalité estime que certaines lignes de Saint-Leu et Trois-Bassins "subissent des perturbations depuis la rentrée scolaire".

Des enfants et des parents encore dans la galère, dans l'Ouest, faute de transport scolaire. Quatre circuits concernant essentiellement les communes de Saint-Leu et Trois-Bassins n'ont pu être assurés ce vendredi 5 novembre. Le TCO annonce qu'il résilie une partie du marché des transports scolaires.

"Le bus passe de temps en temps et ma fille a déjà plusieurs billets d'absence", explique une mère de famille. Sa fille a déjà raté plusieurs fois les cours, faute de transport. De son côté, le maire de Saint-Leu, et vice-président du TCO, Bruno Domen, assure que "tout devrait rentrer dans l'ordre la semaine prochaine". 

Regardez leurs interviews sur Réunion La 1ère :

Transport scolaire à Saint-Leu : les parents en colère

 

"Défaillance du prestataire"

Le TCO décrit "une situation d'urgence". L'intercommunalité a donc décidé de résilier un lot du marché des transports scolaires, "suite à une défaillance du prestataire".

Selon le TCO, "certaines lignes de transports scolaires dans l’Ouest, assurées par un nouveau prestataire, subissent des perturbations depuis la rentrée scolaire du 25 octobre". L'intercommunalité estime que la "situation est devenue trop impactante pour la scolarité des élèves et l’organisation des familles". 

Saint-Leu et Trois-Bassins

La procédure de résiliation concerne le lot 15 et des circuits localisés essentiellement sur les communes de Saint-Leu et Trois-Bassins : LE09, LE19, LE20, LE22, LE26, LE40, LE43, LE48, LE52, TB03 et TB08.

Le prestataire en charge des quatre circuits suivants - LE48, LE52, LE26 et TB03 - a précisé au TCO qu’il ne serait pas en capacité de les assurer ce vendredi 5 novembre. Le TCO ajoute qu'un "retour à la normale de la situation est donc espéré pour ce lundi 8 novembre avec de nouveaux prestataires". Le TCO demande aux usagers des transports scolaires de se tenir informés de l’évolution de la situation.