Le tireur du Chaudron écope de 2 ans de prison ferme

faits divers
tribunal de champ fleuri
©Réunion La 1ère

Agé de 27 ans, l'individu avait été interpellé dimanche après avoir tiré des coups de feu en début d’après-midi, sans faire de victime. Déjà condamné à douze reprises, il a été reconnu coupable et écope de 2 ans de prison ferme et l'interdiction de détenir une arme pendant 5 ans.

L'homme qui a ouvert le feu à trois reprises dimanche dernier au Chaudron avec un fusil à pompe a été jugé en comparution immédiate ce mercredi après-midi au tribunal correctionnel de Champ Fleuri. Il a été reconnu coupable des faits et écope de 2 ans de prison ferme et l'interdiction de détenir une arme pendant 5 ans, conformément aux réquisitions de la Procureure.

"Faire l'intéressant"

A la barre, l'homme reconnaît les tirs mais dit regretter son geste. Il affirme n'avoir voulu faire de mal à personne : "Je ne sais pas ce qui m'a pris. J'étais pas bien. J'ai gâché ma vie et celle de mes enfants... J'ai tiré pour faire l'intéressant".

Déjà 12 condamnations

Agé de 27 ans, l'individu, qui était cagoulé au moment des faits, a été interpellé dimanche soir par les policiers du RAID et placé en garde à vue avant d'être présenté au juge.

L'homme était déjà connu de la justice puisque son casier porte 12 condamnations dont 3 pour violences avec arme. Actuellement, il était condamné à 2 ans de prison dont 1 an avec sursis probatoire pour violences avec arme. Il porte un bracelet électronique car il avait eu un aménagement de peine.

Les rodéos du dimanche

Au Chaudron, les rodéos de motocross et de scooters du dimanche aprés-midi agacent une majorité de riverains. Malgré les ralentisseurs installés par la mairie de Saint-Denis dans la rue Roger-Payet, "les courses" dans cette voie passante du Chaudron, tout comme du côté du Mail et du boulevard du même nom se poursuivent. C'est dans ce contexte de pousse que le différent a éclaté ce dimanche 25 avril.