Les batteries de voiture temporairement refusées dans les déchetteries de la CASUD

environnement
Batteries et déchets
Des batteries et des déchets spécifiques à exporter (photo d'illustration). ©Mairie du Port
Avec la crise sanitaire, le transport de certains déchets est perturbé. Les batteries ne peuvent plus être exportée. Conséquence : elles sont temporairement refusées dans les déchetteries de la CASUD.

Les batteries de véhicule sont temporairement refusées dans les déchèteries de la CASUD, annonce ce mardi 10 août la collectivité. Les quatre déchetteries implantées sur ce territoire (Le Tampon, Entre-Deux, Saint-Philippe et Saint-Joseph) ne pourront plus les accepter, à partir de mercredi 11 août. Elles sont saturées.

Les batteries ne quittent plus La Réunion

La faute à la crise sanitaire qui paralyse le transport maritime et donc l’export de certains déchets, comme les batteries. Les navires au départ de La Réunion ne prennent plus les conteneurs de déchets dangereux.

 

Saturation et arrêt des collectes

L’Association de Traitement des Batteries de la Réunion (ATBR) a donc informé ses partenaires qu'elle était contrainte de stopper les collectes des batteries usagées.

Déjà saturées, les déchetteries de la CASUD sont donc contraintes de refuser les batteries de voiture.

La CASUD rappelle toutefois qu'à chaque achat d'une batterie neuve, le vendeur est tenu de récupérer l'ancienne. Tout dépôt sauvage est strictement interdit et est passible de sanctions.