Les communes de Saint-Philippe et Saint-Joseph reconnues en état de catastrophe naturelle

catastrophes naturelles
Le radier fusible est submergé et fermé.
Le radier fusible est submergé et fermé. ©Ville de Saint-Joseph
Les deux villes du Sud ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux précipitations exceptionnelles survenues le 28 août dernier. Les personnes et les entreprises ayant subi des dommages bénéficient de 10 jours pour faire parvenir un état de leurs pertes à leur assurance.

Vous vous en souvenez peut-être... Des pluies diluviennes qui s'abattent dans le Sud de l'île, à Saint-Joseph et Saint-Philippe, le samedi du 28 août et qui coupent des routes et inondent des logements.

Hier, jeudi 4 novembre, conformément à l’arrêté interministériel publié au journal officiel, les deux communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux débordements de cours d’eau et aux inondations par ruissellement et coulées de boue survenus ce jour-là.

Les personnes et les sociétés ayant subi des dommages bénéficient alors d’un délai de 10 jours à compter de la date de la publication de l’arrêté pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance un état de leurs pertes. Les mairies concernées devront faire connaitre ces dispositions à leurs administrés.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Les communes de Saint-Philippe et Saint-Joseph viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux précipitations exceptionnelles du 28 août dernier