Les cyclones Batsirai et Emnati ont-ils rechargé les nappes phréatiques à La Réunion ?

consommation
ravine en crue st philippe 2021
La pluie provoque une cascade éphémère à Saint-Philippe. ©Loïs Mussard
La Réunion est bien arrosée depuis le début de l’année. Mais où en sont les niveaux des rivières et des nappes phréatiques ? Les cyclones Batsirai et Emnati ont-ils permis de les recharger ?

Ces dix dernières années, les épisodes pluvieux se font rares à La Réunion et les périodes de sécheresse se répètent. Les coupures d’eau au robinet et les restrictions sont devenues monnaies courante.

Seuls les phénomènes cycloniques ont permis de maintenir des niveaux normaux d’eau dans les rivières et les nappes phréatiques.

Batsirai et Emnati rechargent les sols

"Nous avons uniquement deux années, 2015 et 2018, qui ont permis de recharger un peu les nappes et les rivières, explique Anli Bourhane, hydrologue à l'office de l'eau de La Réunion. En dehors de ces deux années excédentaires, nous avons une succession d’années déficitaires ce qui explique la répétition des périodes de sécheresse à partir des mois d’août chaque année".

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Nappes phréatiques : merci les cyclones

Cette année encore, les cyclones Batsirai et Emnati ont contribué à la recharge de la ressource. Ces deux cyclones ont permis de maintenir un niveau conforme à une saison des pluies.

Des rivières excédentaires dans l’Est et le Sud

"Actuellement nous avons un état confirme à la normale dans les rivières du Nord, détaille Anli Bourhane, hydrologue à l'office de l'eau de La Réunion. On est largement excédentaires dans les rivières de l’Est et du Sud. Dans les nappes phréatiques, les niveaux d’eau sont conformes à la normale".

Il faudra attendre la fin du mois d’avril pour avoir l’ensemble des relevés sur la saison des pluies et ainsi une vue globale des niveaux des nappes phréatiques et des cours d’eau.