Les jeux sont encore loin d'être faits pour les élections départementales

politique
Vote élections 2021 Réunion
Les électeurs seront encore appelés à se rendre aux urnes dans 22 cantons le 27 juin. Un deuxième tour déterminant pour définir les forces en présence qui choisiront le président ou la présidente du Conseil Départemental. ©Loïs Mussard

Trois binômes élus dès le premier tour. Des ballotages prévus sur 22 cantons. Avec, en ligne de mire, un troisième tour qui promet encore d'importantes tractations en vue de l'élection du président ou de la présidente du Conseil Départemental. Réactions,enjeux, qui succèdera à Cyrille Melchior ?  

Le visage affichant une volontaire sérénité, Cyrille Melchior reste toutefois prudent : "la victoire n'est acquise qu'au soir du deuxième tour". Félicitant les conseillers départementaux déjà élus au soir du premier tour, puis les personnes ayant soutenu sa candidature sur le canton 17 (Saint-Paul 1), le président sortant du Conseil Départemental estime "que la victoire nous tend les bras, mais il faut se mobiliser". Un voeu pieu car la mobilisation a été insuffisante pour lui valoir une élection directe ce dimanche 20 mars.

Cyrille Melchior et sa binôme Adèle Odon sont arrivés largement en tête avec 63.79% des sufrages exprimés, mais ils devaient également obtenir 6674 bulletins de vote, soit 25% des électeurs inscrits. Il a donc manqué 707 voix pour passer le cap...D'où le deuxième tour où ils seront opposés au tandem Céline Charolais et Salim Nana-Ibrahim, qui ont totalisé 2588 voix soit 27,67% des suffrages exprimés. Rappelons que ce binôme est soutenu par la municipalité d'Huguette Bello.   

Je reste mobilisé au service de la population

Cyrille Melchior

 

Départementales : Cyrille Melchior réaction

Etre élu dans son canton, une condition préalable pour prétendre à la présidence du Conseil départemental. C'est le 18 décembre 2017 que Cyrille Melchior est devenu président du Conseil Départemental. Il a succédé à Nassimah Dindar, démissionnaire pour cause de cumul de mandat. 

Autre prétendant non déclaré à la présidence... Serge Hoareau. Le maire de la Petite-Ile s'était bien gardé d'annoncer la couleur trop tôt, conscient qu'il ne fallait pas brûler les étapes. "Il y a un premier, un deuxième et un troisième tour" répète-t-il volontiers. Et pour cause, avec 7011 voix obtenues, Serge Hoareau et Sabrina Tionohoué ont dépassé de justesse le seuil nécessaire pour valider leur élection dès le premier tour sur le canton 22 (Saint-Pierre 3/Petite-Ile/Saint-Joseph).  

Si Serge Hoareau fait consensus, je me rendrai disponible

Serge Hoareau

 

Désormais élu, le maire de la Petite-Ile n'exclue pas de se rendre disponible si sa candidature fait consensus à l'occasion de ce qu'il considère comme le troisième tour des électioons départementales. 

Départementales : Serge Hoareau réélu au premier tour dans le canton 22

Pas d'hésitation en revanche pour Eric Ferrère. Le nouveau maire des Avirons et désormais nouveau conseiller départemental s'est imposé sur le 1er canton (Etang-Salé, les Avirons) avec Louise Simbaye avec 6492 voix, soit 60,33% des suffrages exprimés. Pour lui, l'heure est est venue de "faire coïncider les moyens du Département avec les besoins de la population du canton où j'ai été élu". En d'autres termes il aspire à se concentrer sur les limites de son mandat avant de briguer d'éventuelles nouvelles responsabilités. 

Ma priorité c'est mon canton

Eric Ferrère

 

Départementales : Eric Ferrère réélu au premier tour dans le canton 1

Pas d'ambition de siéger à la présidence du Conseil Départemental non plus du côté des élus du canton 13. Harry Mussard et Inelda Leveneur-Baussillon ont été réélus dès le premier tour ce dimanche 20 juin, avec 77,58% des suffrages exprimés, soit 7601 voix. Une forte mobilisation obtenue malgré l'importante abstention générale observée à La Réunion, qui s'explique par la reconnaissance d'un travail d'équipe selon les candidats. 

Un travail de cohésion. Un travail d'équipe.

Harry Mussard et Inelda Leveneur-Baussillon

 

Départementales : interview Harry Mussard et Inelda Leveneur-Baussillon du canton 13

En revanche, il n'est pas à exclure que la sénatrice Nassimah Dindar puisse briguer un nouveau mandat à la présidence du Conseil Départemental.

Avec son binôme Jean-François Hoareau, Nassimah Dindar est en ballotage favorable sur le canton 10 (Saint-Denis 2) avec 4044 voix et 46,21% des suffrages exprimés face au binôme Michel Lagourgue et Kelly Nerina, qui ont obtenu 1970 voix soit 22,51% des suffrages exprimés.  

D'ici la fin du 2ème tour au soir du 27 juin, de nouvelles candidatures pourraient également apparaître car elles dépendront des réelles forces en présence dans l'hémicycle du Conseil Départemental. L'issue des élections régionales aura, de plus, un impact indéniable sur la tournure finale des élections départementales.