Les retraités réunionnais perçoivent les pensions de retraite les plus faibles des régions françaises

social
Gramoune retraitée personne âgée senior La Réunion
Les retraités réunionnais perçoivent les pensions de retraite les plus faibles des régions françaises ©IPR
Participation moins longue au marché du travail, emplois moins qualifiés, les pensions des retraités réunionnais sont les plus faibles des régions françaises. Le niveau moyen des pensions remonte cependant depuis 2016. Celles des femmes sont en revanche plus faibles que celles des hommes.

1 160 euros brut par mois, soit 1 110 euros nets des prélèvements sociaux, c’est le montant moyen des pensions perçues en 2016 par les retraités natifs de La Réunion. Des pensions de retraite qui sont les plus faibles des régions françaises, de l’ordre de 28% de moins que dans l’Hexagone.  

La pension de droit direct des Réunionnais s’élève à 930 euros brut en moyenne par mois. S’y ajoutent d’éventuelles pensions de réversion pour les retraités qui sont veufs ou veuves (65 euros en moyenne), ainsi que des avantages accessoires (70 euros) et une allocation du minimum vieillesse (95 euros).  

17 % des 62 ans ou plus sont concernés par le minimum vieillesse à La Réunion, contre 4% en métropole.    

Faibles pensions liées à une faible participation au marché du travail

Les pensions de retraites sont aussi particulièrement inégales dans l’île. La durée moyenne de cotisation y est nettement plus basse, et cela se traduit par une participation plus faible qu’ailleurs des personnes en âge de travailler. En 1990, 61% des Réunionnais de 15 à 64 ans étaient en emploi ou chômage.  

De plus, les emplois occupés sont moins qualifiés. En 2016, 21% des retraités réunionnais étaient cadres ou exerçaient une profession intermédiaire. Ils étaient 30% dans l’Hexagone.

Faibles pensions de retraite liées à une faible participation au marché du travail INSEE 2022
Faibles pensions de retraite liées à une faible participation au marché du travail. ©Insee

Des départs à la retraite plus tardifs

Selon l’Insee, les seniors réunionnais sont nombreux à avoir dû travailler jusqu’à l’âge de départ requis pour pouvoir bénéficier automatiquement d’une retraite à taux plein. 22% des retraités réunionnais en 2016 sont partis à la retraite à 65 ans, contre 15% dans l’Hexagone.  

Ainsi, les pensions moyennes de retraites augmentent fortement sur la période 2012 à 2016. Le niveau moyen des pensions de retraite augmente de 4,4% en moyenne par an sur la période, contre 0,8% dans l’Hexagone. Fin 2016, 41% des retraités réunionnais ont eu une carrière complète.  

Forte hausse des pensions de retraite entre 2012 et 2016 Insee Réunion
Forte hausse des pensions de retraite entre 2012 et 2016. ©Insee

Les Réunionnaises perçoivent une retraite plus faible que les hommes, en raison d’une moindre participation au marché du travail, pour l’essentiel. La pension moyenne des retraitées réunionnaises s’élève à 1 060 euros bruts par mois en 2016.    

Les ménages âgés très pauvres sont plus nombreux à La Réunion

Les seniors de 60 à 74 ans sont moins touchés par la pauvreté monétaire que les ménages plus jeunes, à raison de 30% contre 53%, tandis que ceux de 75 ans ou plus le sont à hauteur de 37%.  

Il y a 3 à 4 fois plus de ménages âgés très pauvres à La Réunion qu’en France métropolitaine. Ainsi, 30% le sont parmi les Réunionnais de 60 à 74 ans en 2019, contre 10% dans l’Hexagone.