Les sports collectifs dans l'incertitude : à quand la reprise des compétitions ?

football
Rugby Réunion
©Réunion La 1ère
La prolongation des mesures sanitaires jusqu'au 31 août a obligé les différentes organisations sportives de l'île à repousser encore la reprise de leurs compétitions. Les ligues de football, de basket ou encore de rugby craignent de devoir faire une croix sur certains rendez-vous sportifs majeurs.

C'est un véritable casse-tête pour les sports collectifs : la décision de reconduire à nouveau le confinement partiel et le couvre-feu jusqu'à la fin du mois d'août complique encore la tâche des différentes ligues sportives de l'île.

Celles-ci ont ainsi dû revoir à nouveau le calendrier de leurs compétitions respectives. Le comité régional de rugby de La Réunion a ainsi dû se résigner à reporter la reprise de la saison au début du mois d'octobre alors que celle-ci était prévue au cours de ce week-end du 14 et 15 août.

Re(voir) le reportage de Réunion La 1ère :

Rentrée sportive : les sports collectifs toujours dans l'attente

Pas de reprise du rugby ce week-end

Daniel Blondy, le président du comité, entend tout faire pour trouver une solution pour ses 400 licenciés. "C'est compliqué mais on essaiera toujours de faire du rugby, explique-t-il. Nous, ce que l'on veut, c'est pouvoir proposer à nos licenciés une forme de jeu qui leur permette de jouer jusqu'à la fin de l'année. Mais ce que l'on espère surtout, c'est que l'on puisse reprendre les vraies compétitions à partir du 2 octobre".

Ce dernier continue donc de travailler sur un "plan de redémarrage" avec l'intégration du passe sanitaire et la vaccination progressive des différents joueurs pour qu'ils puissent reprendre le sport en toute sécurité et dans le respect des mesures en vigueur.

Plan de reprise des compétitions Rugby
©Réunion La 1ère

Une reprise des compétitions en octobre ?

La problématique est la même du côté de la ligue de basketball. Johan Guillou, son président, table aussi sur une reprise au début du mois d'octobre "dans l'idéal", "parce qu'on a l'échéance de la coupe de France qu'il faut assumer et assurer avant les confrontations avec Mayotte et surtout on a des rencontres impératives sur la Nationale 3 qui auront lieu en avril à Mayotte et en mai en métropole, donc on est serré en timing". Rien n'est moins sûr, comme ce dernier le redoute.

La ligue réunionnaise de volleyball est dans la même expectative. Les différentes équipes sont censés reprendre les compétitions à compter du 1er septembre. Mais là encore, celles-ci pourraient bien devoir patienter jusqu'au mois d'octobre.

Tamponnaise basket
©Patrick Ramoudou Réunion La 1ère

"Eviter une saison blanche"

Du côté de la ligue de football, tout est fait pour "éviter une saison blanche". Une réunion a récemment eu lieu entre Yves Ethève, le président de la ligue, et les différents clubs de Régionale 1.

"Pour l'instant, il y a une partie des clubs qui souhaite arrêter, une autre qui souhaite continuer avec des nouvelles règles et une dernière qui est d'accord pour continuer suivant les propositions de la ligue", indique le patron du football péï.

La ligue de football en quête d'une dérogation

Débuter la saison en plein mois de juillet constituait déjà une prouesse mais avec la décision du préfet de prolonger les dernières mesures sanitaires, l'exercice devient maintenant vraiment difficile. Yves Ethève espère une reprise d'ici la mi-septembre mais il faudra tout de même, explique-t-il, modifier à nouveau le calendrier en supprimant par exemple les play-off et les play-down.

La formule imaginée par le président Yves Ethève : terminer les rencontres actuelles et prendre les meilleures équipes pour qu'elles disputent un tournoi entre elles. Mais la ligue entend en priorité demander à la préfecture une dérogation afin de pouvoir rejouer les matchs les dimanches. Car si les matchs ne sont pas interdits, la limite des cinq kilomètres le dimanche empêche toute organisation de rencontre.