Les temps forts du Grand Débat entre Didier Robert et Huguette Bello sur Réunion La 1ère

élections 2021
Plateau grand débat
Huguette Bello, Didier Robert ©Réunion la 1ère

Vous avez pu suivre sur Réunion La 1ère hier soir, le "Grand Débat" du second tour des Régionales entre Didier Robert et Huguette Bello. Au coeur des échanges : l'inévitable chantier de la NRL, le logement ou encore la continuité territoriale. 

Les deux derniers candidats en lice pour la pyramide inversée étaient sur notre plateau hier soir, pour un face à face. Huguette Bello et Didier Robert, se sont prêtés au "Grand Débat" diffusé en radio, télé et internet en direct de nos studios. Il n'a échappé à personne que ce sont les mêmes candidats finalistes qu'il y a six ans pour le second tour des Régionales. Un débat d'entre-deux tour important à quelques jours du scrutin dimanche. 

L'éthique : un thème qui fait réagir

Un débat très suivi et qui a suscité de très nombreuses réactions. Plus de 7 000 commentaires ont été recensés sur la page Facebook de Réunion La 1ère pendant les deux heures de débat. Un débat animé et équilibré. Les deux candidats ont eu le même temps de parole à la seconde près. Pas de vifs échanges même si quelques petites "punchlines" ont été placées par chaque candidat.

Retrouvez ici l'intégralité du débat de Réunion La 1ère :

 

D'entrée de jeu, la question de l'éthique est posée sur la table. Huguette Bello ne tarde pas pour avancer ses arguments en n'hésitant pas, par la même occasion, à tacler son adversaire, " lorsque l'on voit des personnes qui se permettent dans une société publique, locale transformée en société privée et se faire payer 6 800 euros dans un pays où il y a 128 000 Réunionnais qui vivent avec moins de 600 euros par mois, c'est une honte absolue. Si nous arrivons aux affaires, il n'y aura plus de rémunérations dans les SPL". La candidate de l'union des forces de gauche fait ici allusion à la rémunération de Didier Robert en tant que président de la SPL des Musées Régionaux (Société Publique Locale).

Le président de Région s'explique, " je conteste de manière formelle les infractions qui me sont reprochés [...] personne n'est infaillible. Mais,Il y a une différence entre les erreurs et les infractions que je conteste".

Au tour de Didier Robert de poursuivre sur l'éthique et la morale en interpellant Huguette Bello. "Mentir aux Saint-Paulois comme vous l'avez fait l'année dernière, lorsque vous avez été élue maire. Vous avez dit que vous resteriez maire. C'est mentir aux électeurs". Il poursuit en l'accusant de mentir sur sa liste de rassemblement composée des "fils et filles d'élus. Il y a-t-il une démarche d'éthique et de probité?".

Il l'interpelle ensuite sur ses mandats de députée, "vous avez été systématiquement dans le discours. Est-ce que c'est éthique et moral d'avoir touché vos indemnités sans avoir apporté quoique se soit sur le territoire. Rien de concret, de précis" conclue-t-il. Huguette Bello de rétorquer " la vérité rend libre et à aucun moment ce que vous avez proféré n'est vrai [...) votre nez s'est allongé lorsque vous avez dit cela !" 

Fusion et union de façade ? 

Les internautes qui pouvaient intervenir à tout moment dans ce débat via le Facebook Live de Réunion La 1ère. Certains d'entre eux sont revenus sur la fusion des listes de la gauche en interpellant Huguette Bello. "C'était un rassemblement qui était programmé. Le premier arrivé conduirait cette liste de rassemblement. C'est un rassemblement qui est tout aussi naturel" précise-t-elle. 

"Cette fusion n'est ni plus ni moins qu'une terrible confusion. Manifestement, c'est une union de façade. Comment en quelques heures vous vous êtes entendus sur un projet commun? " rétorque Didier Robert. Un autre internaute interpelle ensuite le président de Région sortant sur l'une de ses déclarations passées lorsqu'il avait traité Jean-Paul Virapoullé, Thien Ah Koon ou encore Michel Fontaine de "dinosaures". Sujet très vite éclipsé par le président de Région sortant. 

Logements, mobilité, NRL ...

Les échanges ont aussi et surtout été marqués par un jeu de défense et d'attaque. En tant que président sortant de la Région, Didier Robert a tenté de défendre son bilan et son programme contre les attaques d'Huguette Bello qui dans le même temps, a valorisé ses projets.  

Le manque cruel de logements à La Réunion a été dénoncé par la candidate de l'union des gauches. "Il est absolument nécessaire que l'on construise des logements. 33 000 personnes attendant un logement dans l'île. Nous avons besoin à La entre 7 000 à 9 000 logements. La Région a le Fond Régional d'Aménagement Foncier et Urbain qu'il faut activer. [...] Les promesses n'ont pas été tenues. Nous, nous allons le faire. Nous allons construire des logements et créer en même temps au moins 5 000 emplois" poursuit Huguette Bello. 

A quoi Didier Robert répond en présentant une mesure phare de son programme, "la réhabilitation de 10 000 logements et la construction de 10 000 cases à terre car cela correspond à notre spécificité. La réhabilitation de ces logements permettra aux Réunionnais de devenir propriétaires. Il doit y avoir une partcipation de l'Etat, de l'Europe et des collectivités. Nous avons besoin d'une voix forte sur ce sujet".

Sur la question de la mobilité, Huguette Bello rentre dans le vif du sujet en revenant sur le projet du tram-train porté par l'ancien président de Région, Paul Vergès. Projet abandonné par son successeur, Didier Robert. "Vous êtes un démolisseur" lâche la candidate. Elle propose de doubler les Car jaune et de les rendre gratuits. Le président sortant de la Région de répondre en présentant le bilan de son programme et ses projets sur l'amélioration du réseau routier, l'investissement dans des voies réservées aux transports en commun, le financement de bus supplémentaires, la mise en place d'un réseau régional de transport guidés. 

L'inévitable sujet de la Nouvelle Route du Littoral a suscité de vifs échanges. Didier Robert s'est défendu du retard pris sur ce chantier pharaonique par les 89 recours de ses adversaires. "Moi, je n'ai porté aucun recours contre cette route du littoral. [...] Nous nous allons la terminer cette Nouvelle route du littoral. On a inauguré une route qui ne va nul part" lance Huguette Bello. Didier Robert qui s'est engagé à ce que 80% de la route soient livrés d'ici la fin de l'année afin que les Réunionnais puissent au moins circuler sur le viaduc. Pour que le chantier soit totalement abouti, il précise qu'il reste "deux ans à deux ans et demi, si le projet est maintenu dans sa forme actuelle".

Le ciel de la continuité dégagé? 

Concernant la continuité territoriale ou encore les ordinateurs POP, grands projets sous la mandature de Didier Robert, la candidate de l'union de la gauche s'est engagée à les poursuivre sur les mêmes modèles.

Extrait débat

 

Un débat d'entre-deux tours qui pourrait faire pencher la balance pour certains électeurs d'ici dimanche 27 juin, jour de scrutin du second tour des Régionales. Vous pourrez d'ailleurs, à cette occasion suivre, les résultats, reportages, analyses lors de la grande soirée électorale, en direct sur Réunion la 1ère télé, radio et internet.