Les transporteurs bloquent à nouveau l’accès au chantier de la NRL à la sortie de Saint-Denis

travaux publics
Les transporteurs bloquent à nouveau l’accès au chantier de la NRL à la sortie de Saint-Denis
Les transporteurs bloquent à nouveau l’accès au chantier de la NRL à la sortie de Saint-Denis. ©Imaz Press

Ce mercredi 17 février, des membres du Groupement Réunionnais des Transporteurs du Sud (GRTS) et du syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers (SRTT) bloquent une nouvelle fois l'entrée du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, à la sortie de Saint-Denis.

Plus aucun camion ne peut accéder au chantier de la Nouvelle Route du Littoral, à la sortie de Saint-Denis. Ce mercredi 17 février, des membres du Groupement Réunionnais des Transporteurs du Sud (GRTS) et du syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers (SRTT) bloquent l'entrée du chantier de la NRL, pour le troisième jour consécutif. 

Prêts à poursuivre le mouvement

Une mésentente entre transporteurs est à l’origine de la grogne qui dure depuis lundi. Des transporteurs dénoncent "la répartition inéquitable" d'un marché de remblaiement de la NRL.

Hubert Poinapin, président du Syndicat Réunionnais des Transporteurs et Terrassiers (SRTT) explique ce matin que le "groupement a estimé qu'il ne pouvait pour l'instant rien faire pour débloquer la situation". Il assure avoir le soutien de d'autres syndicats nationaux. Les transporteurs se disent prêts à poursuivre leur blocage "tant qu'ils n'ont pas de réponse claire". D'autres syndicats ont rejoint le mouvement ce mercredi matin, et ce soir, certains transporteurs envisagent de rester sur place.

Les raisons du blocage

Les membres du Groupement Réunionnais des Transporteurs du Sud (GRTS) ont signé un marché avec le groupement de la NRL (GTOI-SBTPC-VINCI). Ce marché porte sur le transport de matériaux pour effectuer le remblaiement d’une partie du chantier située à l’entrée Nord de la NRL, il s’agit de la portion MT6. Le marché a été attribué à plusieurs entreprises pour assurer des transports de matériaux, mais d’après le GRTS certaines entreprises travaillent plus que d’autres. Selon le Groupement Réunionnais des Transporteurs du Sud (GRTS), le marché n’est donc pas "équitable".

Les transporteurs demandent une réunion avec le groupement et / ou les collectivités. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live