réunion
info locale

Madagascar : Andry Rajoelina investit président samedi. Un chantier immense l'attend

océan indien
Andry Rajoelina, président de Madagascar, janvier 2019
©Francetv
Les défis ne manquent pas pour Andry Rajoelina. Le nouveau président de Madagascar est attendu par la population pour relancer l'économie, lutter contre l'insécurité, rouvrir le chantier social et remettre en marche les services de santé. Un travail titanesque à réaliser, mais avec qui ?
 
L'investiture d'Andry Rajoelina aura lieu le 19 janvier 2019. Dans la foulée de sa prise de fonction, le nouveau président de Madagascar désignera son Premier ministre. Selon lexpressmada.com, Christian Ntsay devrait être reconduit au poste qu'il occupe depuis le mois de juin 2018. 
Selon les vœux présidentiels, ce gouvernement sera composé d'hommes et de femmes en nombre égal. Mada doit inaugurer une nouvel ère et la parité fait partie de ces changements symboliques forts.
 

L'insécurité est partout


Cependant il faudra beaucoup plus que des bonnes intentions pour combler les attentes de la population sont nombreuses et très importantes. 
L'insécurité ne cesse de grandir dans les villes, où quotidiennement ont lieu des braquages, des kidnappings ou des meurtres entre autres.
Les campagnes ne sont pas épargnées. Les bandes de voleurs de zébus n'hésitent pas à attaquer les villages et à tuer pour dérober les troupeaux.
 

4 000 ariary pour un euro


L'économie de Madagascar est exsangue. Il faut 4 000 ariary pour un euro. La pauvreté ne cesse de croître. 
L'industrie ne parvient à produire et tenir ses carnets de commandes, faute d'électricité. 
Les terres font l'objet de conflits insolubles, dont les premières victimes sont les agriculteurs. Privés de leur outil de travail, la terre, ils ne peuvent plus produire et alimenter les villes. 
Le pouvoir d'achat de la population ne cesse de s'effondrer et la hausse des carburants en janvier 2019 risque d'avoir des répercussions terribles pour la Grand île.
 

Une épidémie de rougeole


C'est donc dans un contexte pour le moins tendu, qu'Andry Rajoelina va prendre ses fonctions. Avant de songer à relancer l'économie, il va devoir endiguer l'épidémie de rougeole souligne madagascar-tribune.com. Une épidémie qui ne cesse de progresser dans le pays, ce sera l'occasion de rouvrir les dispensaires et d'offrir l'accès aux soins pour les démunis. 
Autre urgence absolue, la construction de logements sociaux... Des milliers de familles vivent dans des conditions indignes, dans des bidons villes et le terme bidon reprend parfois son sens dans ces lieux dépourvus de tout.
 

Les législatives pas avant mars


Enfin, Andry Rajoelina sera condamné à attendre plusieurs semaines avant de s'appuyer sur une majorité à l'Assemblée nationale. Les élections législatives ne sont pas prévues avant le mois de mars 2019. Une longue attente pour les proches partisans du président qui n'entreront pas au gouvernement et qui comptent décrocher un siège de député. Ce temps d'attente n'est pas juste anecdotique. Le Premier ministre va devoir composer avec les parlementaires en poste pour faire passer ses réformes. Un pari toujours risqué en politique !
Publicité