réunion
info locale

Madagascar : un conflit conjugal à l’origine de onze morts

océan indien
Taolognaro ville voisine du village d'Emagnobo
©Capture d'écran L'Express de Madagascar
Une dispute entre époux a tourné en bain de sang au Sud de Madagascar. Onze personnes ont été littéralement massacrées à coups de haches et de sagaies. Elles ont tenté de se faire passer pour des membres de la famille de la victime pour être payées en zébus.
L’affaire est totalement lunaire, quand on l’appréhende avec nos valeurs occidentales. Pourtant, elle est symbolique des traditions totalement intégrées dans le Sud de Madagascar et incompréhensibles pour nous. 
Jeudi 3 octobre, les villageois d’Emagnobo décident de juger un homme qui a violenté son épouse. Ils ont découvert la victime ligotée et le corps marqué par les coups que lui a porté son époux, avant de l’abandonner dans la case. 
Devant de tels faits, la Dina a été convoquée pour régler le conflit et pour prononcer une "peine". Ce comité, constitué de sages, a décidé que le mari et sa famille devraient offrir cinq zébus, à titre de dommages et intérêts.
 

Aucune arrestation à la demande du procureur 


Informées de l’incident, onze personnes d’une commune voisine se sont rendues au domicile du mari violent pour exiger que sa famille paye sa condamnation en donnant dix zébus. Alors que les "escrocs" allaient partir avec leur "butin", des voisins sont intervenus. Tous savaient, déjà, que la Dina exigeait 5 bêtes et non 10. Les éleveurs se sont alors mus en "justicier". Les faux émissaires ont été tués sur place à coups de hache et de sagaie. La gendarmerie a dû dépêcher sur place un détachement, pour que les familles des onze hommes récupèrent les corps. Aucune arrestation n’a eu lieu pour préserver l’ordre public, suivant les consignes du procureur de la République écrit L’Express de Madagascar.
Carte du sud de Madagascar
©Google Maps
Publicité