Madagascar : deuil national, jeudi, suite au naufrage du MS Francia

accidents
Sauvetage suite au crash pendant les recherches de naufragés
©Capture d'écran L'Express de Madagascar
36 morts, 49 disparus et 45 rescapés ! Le bilan du naufrage du Mas Francia ne cesse de s'alourdir. Lundi soir, un hélicoptère de la gendarmerie s'est crashé au cours des recherches. Un général et un adjudant ont été retrouvés, blessés, mais vivants. Le pilote et son mécanicien sont portés disparus.

C'est une véritable tragédie, il est impossible de décrire l'effroi qui vient de frapper Madagascar en apprenant le naufrage du MS Francia. Ce cargo de marchandise, hors d'âge, livrait des marchandises et convoyait des passagers le long de la côte Est depuis des années. Malheureusement, lundi 20 décembre 2021, en fin de matinée la coque à cédé. L'eau s'est engouffrée dans la salle des machines. Le navire s'est penché, puis a basculé emportant avec lui ses 130 passagers, nous rappelle L'Express de Madagascar

45 survivants ont été sortis des flots, 36 corps ont été repêchés, mais les militaires, aides des pêcheurs locaux recherchent toujours 49 personnes. Au fil des heures, l'espoir s'amenuise.

Lundi soir, les autorités apprenaient que l'hélicoptère de la gendarmerie dépêché sur zone ne répondait plus. Par chance, le général de division Serge Gellé, secrétaire d’Etat en charge de la gendarmerie et l’adjudant-chef Laitsara Jimmy Andrianarison ont été retrouvés blessés, épuisés, mais vivants. "En revanche, le colonel Hery Rakotomiliarison, qui a piloté l’hélicoptère et le colonel Olivier Andrianambinina, directeur la sécurité auprès de la primature, sont toujours portés disparus", écrit Midi-Madagascar.

Une journée de recueillement

 

Devant l'ampleur du drame, Andry Rajoelina, président de la République, a annoncé, mardi en fin de journée, que ce jeudi 23 décembre 2021, tous les drapeaux du pays seraient berne : "En mémoire des victimes du naufrage du bateau Francia à Soanierana Ivongo", note Madagascar-Tribune

Le Premier ministre, Christian Ntsay, était sur place lundi soir. Le décompte des victimes, le nombre de disparus et l'accident de l'hélicoptère de la gendarmerie et l'augmentation constante des tests positifs depuis trois semaines ont achevé de sceller une chape de plomb sur les festivités de fin d'année. 

Ce jeudi, les drapeaux vert, rouge et blanc resteront baissés en mémoire de victimes de cette tragédie et l'ensemble des Malgaches qui ont été éreintés par cette année 2021 particulièrement éprouvante. 

Les pêcheurs récompensés pour avoir sauvé des vies

Deux petits pêcheurs ont secouru, le général et l'adjudant, passagers de l'hélicoptère de la gendarmerie malgache. L'appareil s'est abîmé en mer, lundi en fin de journée, alors qu'il participait aux recherches des naufragés du MS Francia. Mardi, vers 4h du matin, alors qu'ils pêchaient sur leur petite pirogue au large de Mahambo, les pêcheurs ont entendu les appels au secours des militaires. Ne pouvant pas les embarquer sur leur frêle esquif, ils ont pagayé le plus vite possible pour revenir avec un canot adapté au transport des blessés.

Vers 8h, la barque touchait enfin la terre ferme. Le général et l'adjudant ont été pris en charge par des équipes médicales prévenues par les villageois. En remerciement, le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) a offert une récompense financière aux deux pêcheurs, nous apprend 2424.mg