Océan Indien : le divorce est officialisé entre Air Austral et Air Madagascar

entreprises
fin du mariage entre Air Austral et Air Madagascar
©Réunion la 1ère
Le mariage de raison entre Air Austral et Air Madagascar a pris fin cette semaine. Après trois années de vie commune, les deux compagnies se séparent. Ce divorce était acté depuis la fin de l'exercice 2019, il est maintenant officiel. La crise de la Covid-19 n'a pas aidé les partenaires.
L'aérien souffre de la crise Covid. Les compagnies sont aux abois dans la région, comme dans le monde entier. L'avenir est de plus en plus incertain. Il est question d'une éventuelle relance de ce pan de l'économie d'ici trois à quatre ans. Les Etats mettent la main à la poche, ou élaborent des stratégies pour soutenir le secteur. Difficile dans ces conditions de parler d'investissements ou de plans de relance. Les décideurs ne disposent pas de la moindre prévision à long terme. 

C'est dans ce contexte si particulier que la direction d'Air Austral et les dirigeants de la Caisse nationale de Prévoyance Sociale avaient rendez-vous avec le ministre de l'Économie et des Finances et le ministre des Transports et du Tourisme de Madagascar qui défendaient les intérêts d'Air Madagascar. 
 

Une dette de 88 millions de dollars


À l'issue de cette discussion, les deux parties ont décidé de mettre fin à cette collaboration entamée en 2017. Les deux parties ont exposé leurs griefs. L'Express de Madagascar écrit que la compagnie réunionnaise n'aurait pas tenu ses engagements et n'aurait pas versé les sommes escomptées. Au final, les anciens partenaires effectuent la même analyse : "Aucun point positif n'a été constaté. Les deux parties ont été défaillantes et n'ont pas respecté leurs engagements respectifs".

Les ministres présents ne renoncent pas à sauver la compagnie nationale, ils estiment que ce divorce est une opportunité. Ils vont ouvrir le capital à des investisseurs étrangers et se tourner vers de nouvelles destinations. Reste la dette de 88 millions de dollars, un boulet qui pèse toujours aussi lourd dans l'avenir du transporteur malgache. 
Air Austral confirme sa sortie du capital d'Air Madagascar
La compagnie régionale l'a confirmé ce mercredi matin dans un communiqué: les 3 administrateurs nommés par Air Austral ont présenté leur démission hier mardi 21 juillet permettant ainsi une recomposition du Conseil d’Administration d’Air Madagascar. Pour l'entreprise ce divorce était inéluctable. "Dans un contexte sanitaire et économique mondial qui conduit chacun à repenser ses fondamentaux, les  nouvelles ambitions du gouvernement Malgache, souhaitant  reprendre en main le destin et la destinée de sa compagnie nationale, ont amené Air Austral à considérer que sa sortie totale constituait l’option la plus raisonnable" affirment aujourd'hui les responsables de la compagnie. 

Si le partenariat stratégique entre les deux compagnies prend fin aujourd’hui, Air Austral, tout comme Air Madagascar, assurent "ne fermer aucune porte à d'autres collaborations futures. Les partenariats commerciaux établis et les synergies mises en places pourront au bénéfice des passagers de l’océan Indien être maintenus pour autant qu’ils servent les intérêts mutuels des deux compagnies aériennes". 





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live