publicité

Madagascar : un escadron de l'armée sème la terreur à Soaloka

Incendie, meurtre, pendaison, torture, humiliation, les témoins décrivent des scènes inimaginables. Tous affirment que les auteurs de ces actes abjects seraient les militaires d'un escadron arrivé dans la région de Soalika. Une commune rurale située à 245 km à l'Ouest de la capitale. 

© Capture d'écran lexpress.mg
© Capture d'écran lexpress.mg
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
La commune rurale de Soaloka Miandrivazo est terrorisée. Depuis la fin du mois d'avril 2019, un escadron militaire écume la région située à 245 km à l'Est d'Antananarivo, la capitale. 
Ils sont suspectés d'avoir incendié plusieurs maisons et d'avoir pendu un ex-militaire qui travaillait avec la gendarmerie locale pour lutter contre l'insécurité. Les villageois les accusent d'avoir infligé des traitements cruels et inhumains à plus de 50 hommes de la région.
 

Les réserves de nourritures incendiées


Lors de ces razzias, les "militaires" ont incendié les maisons et les stocks de nourriture. Un élu du secteur témoigne dans lexpress.mg : "Des tonnes de paddy, du manioc et autres sont réduits en cendres avec les habitations. La famine guette dangereusement".
D'après plusieurs sources concordantes, l'escadron agirait sous les ordres d'un colonel, assisté d'un lieutenant de l'armée. Leur stratégie serait de détruire les villages qui servent de refuge aux dahalo (bandes criminelles).

 

Sur le même thème

  • Madagascar

    Madagascar : les sujets du BAC divulgués sur Internet

    C'est le scandale qui agite Madagascar ce jeudi 3 octobre 2019. De nombreux lycées de la Grande île ont été contraints d'utiliser les "sujets de garde", les sujets d'examen d'histoire, géographie et de physique-chimie circulant sur les réseaux sociaux. La gendarmerie est saisie du dossier.

  • Madagascar

    Madagascar : une tornade frappe Andramasina

    Le village d'Andramasina, situé à proximité de Tananarive a essuyé le passage d'une tornade. Des arbres sont tombés, des toits ont été arrachés, les examens du baccalauréat ont dû être stoppés. Les salles de classes ont été inondées et les feuilles emportées par le vent. 

  • Madagascar

    Madagascar : 1 300 hectares de forêt incendiés

    Plus d'un millier d'hectares du parc d'Ankarafantsika, situé au Nord-Ouest de Madagascar, sont partis en fumée. Au-delà de la polémique politicienne et des responsabilités, ce feu met au jour le déplacement de la population du Sud, qui fuit la famine, vers le Nord de la Grande île.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play