Madagascar : finances, environnement et corruption au cœur des sommets internationaux

politique
Préservation de la nature à Madagascar septembre 2021 COP 26 en novembre
©Francetvinfo
Le 8 octobre 2021, les opposants au régime malgache participeront au Nouveau sommet Afrique-France organisé à Montpellier. Au début du mois, la Banque africaine de développement et ses partenaires pour la préservation de la nature ont présenté les nouvelles exigences.

L'accélération du changement climatique, dont les premières victimes sont les citoyens du Sud malgache, inquiète. Ce dimanche 26 septembre 2021, John Kerry, émissaire de Joe Biden le président des États-Unis, a participé à un webinaire, pour annoncer le doublement des investissements des USA en Afrique d'ici à 2024. L'enveloppe sera désormais de 11,4 milliards US. Grâce à cette revalorisation, la Banque mondiale disposera, désormais, de 25 milliards de dollars pour la protection de l'environnement sur ce continent, d'ici à 2025. 

Cette rencontre virtuelle a permis aux intervenants de préparer la COP26. L'un des projets phare, de l'Alliance financière africaine pour lutter contre le changement climatique, est en cours de réalisation. Il s'agit de la plus grande zone de production d'énergie solaire. Le Desert-to-Power permettra de produire 10 000 mégawatts, écrit le site de la Banque africaine de développement

Madagascar, sa faune et sa flore, au centre des projets

 

Le 9 septembre 2021, la Banque mondiale a, également, lancé son Programme en faveur du capital naturel pour le développement de l'Afrique. Les participants à cette initiative sont : les représentants en Afrique, du Fonds mondial pour la nature (WWF), du ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et du programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), entre autres... 

Leur but est de conditionner les futures aides à une prise en compte de la protection des richesses naturelles lors de la mise en place des projets. Une exigence essentielle pour qu'ils soient financés. 

Cette exigence rejoint les préoccupations des militants malgaches pour la démocratie et lutte à fond contre la corruption. Ils sont les invités, ce 8 octobre 2021, à Montpellier du Nouveau sommet Afrique-France. Ils comptent rappeler à cette occasion que les investisseurs étrangers dans la Grande île doivent tenir compte de la défense de l’environnement et de la lutte pour les droits des femmes, écrit 2424.mg.