Madagascar : l'accident d'un véhicule du cortège présidentiel tue un enfant de 8 ans

accidents
Le blindé du cortège s'est retourné sur la route d'Ambatobe
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
L'accident d'un véhicule blindé du cortège présidentiel, dimanche après-midi à Tananarive, a été fatal à un enfant de 8 ans. La petite victime souffrait d'un traumatisme crânien. Cet accident a également blessé deux autres marmailles et une femme de 25 ans.

Malgré les soins intensifs, l'enfant de huit ans, victime d'un traumatisme crânien suite à l'accident d'un blindé de l'escorte présidentielle, dimanche, est décédé. Il avait été admis en soins intensifs, mais les opérations n'ont pas permis d'éviter cette tragédie. Quatre marmailles et une femme de 25 ans ont, également, été touchés dans cet accident. Selon les témoins, les civils blessés ont été percutés par les militaires qui ont sauté du 4x4 quand celui-ci, s'est brusquement retourné. 

Les enfants du quartier ont pris l'habitude de se placer le long de la chaussée d'Ambatobe pour saluer le Président, Andry Rajoelina. Ce convoi, agrémenté de véhicules blindés depuis le mois de juillet 2021 et les tentatives d'attentat, sont une vraie attraction explique la grand-mère de la petite victime : "Ce jour-là, ils étaient sortis pour saluer le président. Mon petit Tsihoarana était toujours le premier à sortir dans cette rue à chaque passage du cortège", écrit Midi-Madagasikara.

Une délégation présidentielle présente ses condoléances

Deuil à Madagascar enfant dcd suite à l'accident d'un blindé du convoi
©Capture d'écran 2424.mg

"Malgré les soins d’urgence, qui lui ont été prodigués, c’est avec une profonde tristesse que nous annonçons le décès de l’enfant", a annoncée dans un communiqué la direction de la sécurité présidentielle ce lundi vers 13h45, sur la page Facebook de la présidence, précise 2424.mg.

Cette tragédie a provoqué une vive émotion dans la population et au sein de la présidence. Lundi, en fin de journée, une délégation de la présidence de la République s'est rendue au chevet des victimes et a présenté ses condoléances à la famille de l'enfant décédé. Andry Rajoelina a souligné que toutes les dépenses liées aux obsèques et aux soins seront intégralement prises en charge par l'Etat. 

Quatre personnes touchées lors de cet accident sont toujours hospitalisées. Il s'agit de trois enfants et de la femme de 25 ans. Les militaires qui ont sauté du 4x4 ont quitté l'hôpital.