Madagascar-Covid : les plus démunis ont recours à la pharmacopée traditionnelle

coronavirus
Cueillette de roses amères à Madagascar
©Francetvinfo

Les remèdes traditionnels malgaches sont utilisés en brousse dans les régions touchées par le virus. Faute de remèdes, la pharmacopée locale permet, semble-t-il, de freiner la pandémie. Officiellement, Madagascar compte 475 décès de la Covid dans un pays de 27 millions d'habitants.

Le doute est toujours raisonnable. Cependant, il est aussi logique de faire confiance aux informations des journalistes malgaches, tant que preuves concrètes apportent un démenti formel sur les écrits publiés dans la presse locale. L'Express de Madagascar, quotidien crédible de la Grande île, note un recours massif à la pharmacopée traditionnelle pour lutter contre cette pandémie. 

Le CVO+, remède élaboré à base d'artémisia, est en rupture de stock. La seconde vague a pris de court les pharmacies et l'usine productrice du "médicament". Faute de gélules, les Malgaches ont inventé leur propre décoction. Inutile de préciser que les habitants des villes ne peuvent avoir accès aux plantes pour fabriquer leur propre "mangidy", nom de la tisane.

Des plantes locales utilisées dans la médecine traditionnelle

 

Cette boisson contient : "Clidemia hirtaKatafray, afiafy (plante du Nord de Madagascar), mandravasarotra, aferontany", quels sont les dosages de ces tisanes. Combien de fois faut-il en boire, par jour, semaine ou mois ? Ce n'est pas précisé. Cependant, cet article souligne que les tradipraticiens sont reconnus localement et partagent leur savoir pour rationaliser les moyens afin de lutter contre les épidémies. Dengue, paludisme, peste, scarlatine ou lèpre qui peuvent ressurgir encore en 2021.

Les remèdes mis sur le marché par l'IMRA pour lutter contre des maladies sont utilisés depuis des années par la population. Ils permettent de se soigner à un moindre coût. Les recherches de l'institut sur l'artémisia ont abouti au CVO+. Dans le même temps, deux autres entrepreneurs locaux spécialisés dans les remèdes à base de plantes ont mis au point le Vaniala et le baume Fosa. Sont-ils efficaces contre la Covid-19 et sont-ils contre le variant ?

Faute de médicaments et de vaccins, la démarche des Malgaches est tout à fait compréhensible...

Bilan covid-19 à Madagascar

Ce vendredi 9 avril 2021, les autorités sanitaires malgaches comptablisent six nouveaux décès et 348 tests positifs en 24 heures. 

Le bilan global est désormais de : 

  • 475 décès
  • 26 475 personnes contaminées
  • 23 096 patients guéris et 149 926 tests réalisés en un an précise Midi-Madagascar