Madagascar : la sécheresse touche la capitale

sécheresse
Installation de citernes à Tana nov 2020
©Capture d'écran 2424.mg
Antananarivo est en proie à une pénurie d'eau sans précédent. Des citernes sont en cours d'installation dans plusieurs quartiers. Cette rupture d'approvisionnement est due à la sécheresse et à l'état déplorable du réseeau d'alimentation, 10 des 148 kilomètres ontété rénovés. Insuffisant ! 
Alors que l'opération kéré bat son plein pour venir en aide à la population du Sud de Madagascar où la famine frappe depuis des mois, le gouvernement de la Grande île doit faire face à une sécheresse sans précédent qui touche les trois quarts du pays. A Tananarive, des camions citernes sont contraints d'apporter de l'eau dans les quartiers. Le précieux liquide ne coule plus au robinet.

Sur les hauts plateaux cette pénurie est due au manque de pluie, mais surtout à un réseau de distribution vétuste. La municipalité a engagé des travaux de rénovation, mais ils sont tradifs et insuffisants. Seulement 10 kilomètres de tuyaux ont été rénovés sur les 148 km qui doivent être changés précise 2424.mg. Cette situation n'est pas imputable à l'équiple actuelle, elle est la conséquence logique d'années d'une imprévoyance totale et de politiques inconséquentes. 
 

Une semaine sans eau 


Pour essayer de répondre à l'urgence et stocker un peu d'eau lors des prochaines pluies, 120 citernes de 10 m3 sont en cours d'installation. C'est insufisant, mais c'est déjà ça, en attendant mieux. Dans le même temps, les responsables de la distribution de l'eau potable ont annoncé qu'ils augmentaient la production de 1000 m3, tous les jours. Elle devrait permettre de répondre aux besoins, et recharger les camions citernes de 10 à 25 m3 qui transportent l'eau potable vers les 120 citernes.

Tana n'est pas la seule ville à être touchée. La commune voisine de Fianarantsoa est confrontée à la même difficulté. Le ministère de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène est en charge de ce dossier. Des quartiers de ces villes sont confrontés à des coupures d'eau et pour certains sont privés d'eau depuis une semaine note L'Express de Madagascar.