Madagascar : pour éviter la famine, ils cuisinent les plantes des marais

consommation
Bananiers d'eau à Madagascar
(illustration) ©Francetvinfo
L'insécurité alimentaire gagne du terrain. Des familles de la côte Est, de la côte Ouest et des hauts plateaux, situés au Sud de Tananarive, survivent en consommant des plantes des marais. Les vols de nourriture se multiplient. Les cambrioleurs entrent dans les maisons pour dérober les rares stocks de riz et de manioc.

Fin juin 2022, la Banque Mondiale s'inquiétait. Une étude venait de révéler un risque de famine majeur. 7,8 millions de malgaches étaient déjà victimes d'insécurité alimentaire. Les rédacteurs de ce rapport avaient concentré leurs analyses sur le Sud de Madagascar. 

Malheureusement, avec la sécheresse et les cyclones successifs qui ont touché l'Est-Sud-Est, les hauts plateaux et dans une moindre mesure, le Sud-Ouest, la famine a gagné du terrain. 

Midi-Madagascar nous apprend que des milliers d'habitants du district de Mananjary se nourrissent de bananier d'eau. Ils vont les chercher dans les marais de la région pour couper ses plantes dont ils ne conservent que les quelques pousses comestibles. 

Les stocks cible des cambrioleurs

Cette crise alimentaire est à l'origine d'une insécurité grandissante. Le maire d'Ankatafana, Gaby Ramarolahy Seraphin, explique : "Les familles ayant des stocks de nourriture sont cambriolées. Pas plus tard que la semaine dernière, un enfant âgé de 7 ans a été surpris en flagrant délit. Ne supportant plus la faim, il a volé du manioc dans une maison, que faire face à cette situation ?".

Compte tenu de cette énième crise, le programme financier de la Banque Mondiale visant à aider les pays fragiles parviendra-t-il dans les ces foyers avant qu'il soit trop tard ? Organiser, développer et moderniser l'agriculture est un projet louable, mais un peu déconnecté de l'urgence ponctuelle.

L'Express de Madagascar revient sur l'incinération de 125 tonnes de riz avariés, à Tamatave. Dans ce contexte, cette opération semble difficile à comprendre, mais consommer ce riz aurait été extrêmement dangereux pour la santé.