Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est soigné à Saint-André

insolite
Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est pris en charge par des soignants
Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est pris en charge par des soignants. ©SEOR

Secouru par les pompiers de Saint-Pierre, vendredi 26 février, le flamant rose est désormais entre les mains de soignants de la SEOR à Saint-André. Maigre, affaibli et légèrement blessé, il doit absolument s’alimenter pour récupérer.

"Il est épuisé et surtout il ne se nourrit toujours pas », explique Samantha Renault, soigneuse à la SEOR, la Société d'études ornithologiques de La Réunion. Cette nuit, elle a veillé sur le flamant rose secouru, hier, par les pompiers de Saint-Pierre. Ce flamant rose est le premier observé à La Réunion depuis une quinzaine d’année.

Chevaquines et bichiques au menu

"Il est très affaibli, très maigre, la priorité est qu’il s’alimente. Nous lui avons mis quatre coupelles au choix, notamment des chevaquines et des bichiques. Il a aussi des compléments de spiruline, mais pour le moment, il n’a rien touché, explique, inquiète, Samantha Renault. Ce n’est pas naturel pour lui de manger dans une coupelle".

Maigre, affaibli et légèrement blessé

Les équipes de la SEOR ont pris en charge le flamant rose, hier. Il a passé la nuit dans les locaux de Saint-André. "Lorsqu’il est arrivé, il y avait beaucoup de sang dans le fond du carton, raconte la soigneuse. Il a quelques blessures, mais rien de grave. Il s’est notamment blessé au poignet, surement dans les filets".

Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est pris en charge par des soignants
Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est pris en charge par des soignants. ©SEOR

 

Secouru dans des filets à Saint-Pierre

Aperçu mercredi sur plusieurs plages de l’Ouest et survolant même le lagon, le flamant rose s’est retrouvé piégé, hier, à Saint-Pierre. L’animal s’est retrouvé coincé dans des filets au-dessus d’un bassin de récupération d’eau. Il a été secouru par les pompiers avant d’être transféré dans les locaux de la SEOR à Saint-André.

 

Alimentation et repos

Pour le moment, la soigneuse veut privilégier l’alimentation et le repos de l’animal pour qu’il reprenne des forces. En situation de stress et en détresse depuis plusieurs jours, il doit se refaire une santé. "Personne ne le verra avant lundi, si d’ici là, il a récupéré, prévient Samantha Renault. Priorité à la santé de l’animal".

C’est le premier flamant rose vu à La Réunion depuis 2006. Il s’agit d’un flamant rose nain, dont l'habitat naturel se situe en l'Afrique de l'Est et sur la côte Ouest de Madagascar, au niveau du canal du Mozambique.