réunion
info locale

Une malgache étripée et démembrée aux Seychelles

océan indien
malgache démembrée aux Seychelles
©Capture d'écran lexpressmada.com
La famille d'une malgache de 41 ans, décédée en 2017 aux Seychelles, vient de découvrir que le corps avait été démembré et qu'elle avait été éviscérée. Les proches de la défunte ont demandé des éclaircissements aux autorités seychelloises et souhaitent qu'une enquête soit ouverte.
Stupeur et effroi, pour la famille malgache de cette femme de 41 ans, décédée en février 2017 à l'hôpital de Victoria. Le 19 septembre 2018, pour la traditionnelle cérémonie de retournement du corps des morts, les proches ouvrent le cercueil en métal qui a été scellé par les autorités seychelloises. Ils découvrent que le corps de la jeune femme est démembré, éviscéré, l'os pariétal a été remplacé par une noix de coco. Une perruque fait office de cheveux et des sachets remplis de plâtre sont censés remplacer les viscères.
 

Interdit d'ouvrir le cercueil 


Le 10 février 2017, Eliane Raolijaona décède officiellement à l'hôpital de Victoria d'une anémie généralisée. La maladie n'est pas mentionnée sur l'acte de décès, mais celle-ci n'est pas contagieuse. Cependant, il est écrit que la famille ne doit pas procéder à l'ouverture du cercueil sous peine de devoir payer le transport du corps des Seychelles à Madagascar. 
Cette obligation a été respectée sans sourciller, mais le poids de la tradition a poussé la famille de la jeune femme a enfreindre l'interdit.
 

Beaucoup de questions et aucune réponse 


Depuis, amis, autorités, voisins, père, mère, frères et soeurs qui vivent à Ambohimalaza Miray, dans la banlieue de Tananarive veulent savoir pourquoi l'état du corps de la malheureuse a été abîmé et par qui. Ils aimeraient également comprendre pourquoi leur avoir interdit d'ouvrir le cercueil. En 2017, on leur avait affirmé qu'un produit toxique avait été aspergé dans le cercueil avant de le refermer. Produit volatile pouvant être fatal aux personnes qui l'ouvriraient nous apprend lexpressmada.com
 

Baby-sitter des enfants de sa sœur


Eliane Raolijaona avait quitté la Grande île devenir la baby-sitter des enfants de son beau-frère. Quelques jours après son arrivée, elle est tombée malade. Son état se dégradant, elle a été hospitalisée. Juste avant de partir vers l'hôpital, elle avait eu sa famille au téléphone et les avait informé de ses malaises répétés.
Après le décès, aucune enquête n'a été effectuée et aucune contre expertise médicale n'a eu lieu. 
Publicité