Manifestation des planteurs : 3 euros, rien de moins

Le conflit opposant Tereos aux planteurs s’est durcit. Avant l’aube, les adhérents de la CGPER, de la FDSEA et des JA se sont positionnés devant les usines et les centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge pour en interdire l’accès au poids lourd.
Ils veulent maintenir la pression sur les usiniers afin d’obtenir l’augmentation du prix de la tonne de canne. La première proposition de 49 centimes d’euro a été rejetée à l’unanimité. Les grévistes n’accepteront pas de reprendre le chemin des champs à moins de 3 euros, nous apprend Jean-Paul Mélade de Réunion 1ére radio.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live