Maurice : 500 000 doses du vaccin Sinopharm livrées

coronavirus
Livraison de 500 000 doses de vaccin Sinopharm à Maurice
©Capture d'écran YouTube

500 000 doses du vaccin Sinopharm sont arrivées, ce jeudi 20 mai 2021, en fin de journée. L'ambassadeur de Maurice en Chine avait doublé la commande à la demande du gouvernement. Au départ, il était question de 250 000 doses et finalement, 500 000 doses de Sinopharm ont été livrées. 

La campagne de vaccination contre la covid, à Maurice, va être relancée. Jeudi soir, 500 000 doses de Sinopharm ont été livrées. Un peu plus tôt dans la journée, l'ambassadeur de Maurice en Chine avait doublé la première commande nous apprend L'Express de Maurice. Cette livraison va permettre de traiter 250 000 Mauriciens. Comme, l'AstraZeneca et le Covaxin, ce produit doit être injecté deux fois pour que la vaccination soit efficace.

Si l'on ajoute à cette seconde vague vaccinale, les 225 342 Mauriciens qui ont déjà reçu une dose, l'île sœur espère atteindre l'immunité collective très rapidement, écrit Défimédia. Les autorités visent le seuil des 70%, précise IonNews, pour rouvrir l'aéroport, relancer l'accueil des touristes et l'économie. Cette seconde commande de Sinopharm ne suffira pas, mais d'autres livraisons sont espérées. L'incertitude est liée à la production et aux disponibilités des différents vaccins. Les pays se livrent une guerre sans merci pour être les premiers livrés.

Aucun nouveau cas et aucun décès

 

L'île Maurice souffle un peu. Les informations sont parfois contradictoires d'un site à l'autre concernant les bilans transmis par un pays, cependant, officiellement l'exécutif mauricien n'a relevé aucun nouveau cas et aucun décès ces dernières 24 heures.

C'est la seconde bonne nouvelle de ce jeudi 20 mai 2021. Nos voisins traversent une période très compliquée. Depuis bientôt un an, les crises se succèdent. La lutte contre cette pandémie est loin d'être terminée. Chaque période d'espoir est douchée par une mauvaise nouvelle. L'incertitude est désormais liée aux variants. 

Les séquençages, effectués à la demande des autorités sanitaires mauriciennes sur les prélèvements, ont démontré que neuf patients avaient été touchés par la souche sud-africaine et deux, par l'anglaise. 11 variants sur les 166 échantillons séquencés, écrit Le Mauricien