Maurice : des restrictions d'eau entrent en vigueur

sécheresse
Lavage de voiture interdit à l'île Maurice
©Capture d'écran Radio One
Ce premier jour de décembre 2020 marque le début du régime sec pour l'île Maurice. L'utilisation abusive d'eau potable est désormais passible d'une amende de 5 000 à 200 000 roupies mauriciennes soit de 104 à plus de 4 000 euros. Sans pluie, la situation va se tendre. La chasse au gaspi est ouverte.
Tous les pays de la zone sont touchés par la sécheresse qui sévit en ce début d'été austral ! Madagascar, lundi, annonçait la distribution de 120 citernes dans les quartiers de Tananarive pour répondre aux besoins de citoyens privés d'eau potable au robinet. 
Ce mardi 1er décembre 2020, c'est à Maurice de mettre en œuvre sa législation validée ce vendredi en Conseil des ministres : "Central Water Authority Dry Season Regulations 2020".

Précisément, le texte du ministre des Services publics précise : "Il sera ainsi interdit d’utiliser l’eau potable pour le lavage des voitures, des chemins, des immeubles, et même pour le jardinage". Les contrevenants s'exposent à des amendes s'échelonnant de 104 à plus de 4 000 €. Dissuasif ! 
 

Fuite d'eau à Pamplemousses pendant une semaine 


Comme dans de nombreuses communes de notre département, il est demandé aux automobilistes de renoncer à laver leurs véhicules. Les sociétés, spécialisées dans ce service à l'île Maurice, espèrent obtenir une dérogation. Elles n'ont besoin que de 2 à 3 bouteilles d'eau par voiture. Un mode eco-friendly style qui répond aux exigences de cette réglementation affirment les dirigeants de ces entreprise précise Radio One

Ces décisions sont intégrées, soutenues, mais la fuite d'eau rue Antigone à Pamplemousses a le don d'enflammer la toile. Depuis une semaine des vidéos de cette fuite sont partagées, commentées  et dénoncées. Les premiers internautes ont écrit qu'ils avaient signalé l'incident et, faute de réaction, ils ont décidé de la filmer note Défimédia.