réunion
info locale

Maurice : un espion canadien piège le kidnappeur somalien d’une journaliste

En octobre 2017, Ali Omar Ader sera jugé au Canada pour l’enlèvement, la séquestration, des actes de torture et viols.
Les victimes, une journaliste Canadienne et un photographe Australien.
En 2008, les reporteurs inexpérimentés se rendent en Somalie. Le 23 août alors qu’ils sont dans une zone contrôlée par les islamistes, ils sont enlevés. Ils sont séquestrés pendant 15 mois. 15 mois en enfer. Battus, humiliés, malnutris Naggel Brennan tombe malade. Amanda Lindhout tombe enceinte à la suite des viols répétés que lui font subir ses geôliers. L’enfant sera prénommé Oussama…
Depuis la libération de la jeune journaliste l’Etat Canadien n’a eu de cesse d’arrêter le responsable de cette atrocité. Pour y parvenir, elle a fait appel à ses services secrets nous apprend l'Express de Maurice. L’un des agents est parvenu à gagner la confiance d’Ali Omar Ader en 2013. Il s’est fait passer pour un éditeur. Après l’avoir invité à Maurice pour une prise de contact, il l’a convié à se rendre au Canada pour signer un contrat. Grâce à ce stratagème, Ader a été interpellé et sera jugé en octobre.
Publicité