Maurice : l'alimentaire importé augmente de 84%

consommation
Augmentation des prix à Maurice 5 mai 2022
Les prix de toutes les denrées flambent à l'île Maurice. Des associations offrent des semis aux familles démunies pour qu'elles cultivent leurs jardins ©Capture d'écran L'Express de Maurice
Le prix des énergies a été multiplié par 4, les engrais ont augmenté de 220% entre mars et avril 2022, l'alimentaire, les matériaux de construction, les vêtements… La Banque Mondiale s'inquiète ! Dans l'île sœur, les classes moyennes (basses) s'appauvrissent et les pauvres…

L'exécutif mauricien tente de gérer l'impossible. Depuis deux ans, lentement, l'économie de nos cousins sombre. La crise sanitaire n'est pas terminée, pourtant, elle semble avoir disparu des préoccupations mondiales. À Maurice, tous les indicateurs financiers sont dans le rouge. En mars 2022, on estime que l'inflation mauricienne a atteint 10,7%. 

Un indicateur fiable, pour savoir comment se porte une économie dans le monde, est le taux de change. Un dollar vaut, aujourd'hui, Rs 43,45, contre Rs 39,15, il y a un an jour pour jour, comme le montre les graphiques de boursorama.com. Cet écart semble réduit, mais chaque centime compte dans les achats massifs des importateurs. Carburants, riz, blés, matière première pour le bâtiment et les industries sont importés par bateau. Le fuel lourd augmente la facture du fret aussi !

Les classes moyennes s'appauvrissent

"Le style de vie de la classe moyenne change et cela a un effet sur le moral des Mauriciens. Prenons un exemple, ceux qui fument ne peuvent pas arrêter d’un seul coup, mais ils devront bien réduire les dépenses ; en général, c’est sur la nourriture. On a des gens qui arrivaient à se débrouiller avant et qui ont des difficultés maintenant ;" Explique à L'Express de Maurice, Ragini Runghen, de l'association Lakaz A.

Le tableau n'est pas encore catastrophique, mais il est urgent de tout mettre en œuvre pour éviter que la situation se dégrade. Les associations distribuent des semis et invitent les familles à cultiver. Elles apprennent, à ceux qui le souhaitent, à réduire leurs dépenses et à lutter contre le gaspillage.

L'Etat va devoir faire des efforts

Une restructuration globale du secteur public devient indispensable. Les investissements futurs devront être créateurs d'emplois. Aider le privé et l'inviter à faire preuve de la même détermination. 

"Les subventions doivent être ciblées, il faut aider la population de manière efficace, mais pour cela il y a tout un travail administratif à abattre au plus vite. Comprenez que les subventions sont financées par la taxe, c’est l’argent des contribuables prélevé sur vos salaires ou les produits de consommation", expliquait au journal, l’économiste Pierre Dinan en mars 2022.

Cette photographie de l'économie mauricienne du 4 mai 2022 est juste factuelle. Elle nous permet de prendre conscience de l'incidence des variations boursières sur nos vies. L'énergie, qui est à l'origine des principaux conflits de ces 50 dernières années, conditionne notre existence