Maurice : l'Etat veut vacciner 60 % de la population d'ici juillet

océan indien
Covid-19 Ile Maurice campagne de vaccination 1 mar 2021
©Indian Ocean News

L'île Maurice va vacciner 11 000 personnes par jour à partir de ce lundi 1er mars 2021. Le but des autorités et de vacciner 60 % des citoyens avant le mois de juillet 2021. Ce projet a été présenté, ce samedi 27 février, par les responsables de la lutte contre la Covid-19. 

Le nouveau plan de vaccination de l'île Maurice a été dévoilé par Catherine Gaud et Zouberr Joomaye, les principaux dirigeants du Comité National de Communication sur la Covid-19 (CNCC). Ils ont tenu une conférence de presse, ce samedi, dans le bureau du Premier ministre de l'île Maurice. Ils ont dévoilé ce plan en présence de Pravind Jugnauth. 

Deux cibles ont été priorisées. Les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques, respiratoires, d'insuffisance rénale ou de diabètes et les Mauriciens de plus de 60 ans. Dès ce lundi 1er mars, les équipes des services sanitaires de l'île sœur vont au-devant du public. 

Pour l'heure, 9 338 personnes ont été piquées depuis fin janvier, c'est insuffisant ! Le rythme, désormais, doit être de 11 000 piqûres par jour écrit Défimedia (Il faut deux injections pour être vacciné). 

60 % de la population doit être vaccinée en juillet

L'île Maurice va appuyer sa stratégie sur une vaste campagne de communication. Non, le vaccin Astra Zeneca n'est pas dangereux ! Oui, il y a des effets induits après avoir été piqué, mais rien de grave ! L'épidémiologiste Deoraj Caussy, explique : "Il y a des effets après la vaccination, mais c’est normal. Les gens doivent savoir que des millions d’Anglais ont été vaccinés et que personne n’en a souffert ou n’en est mort."

Ce même ardent défenseur du projet soutient l'obligation de signer le document désengageant la responsabilité de l'Etat, en cas d'incident : "Avant une intervention chirurgicale, on vous demande de signer ce type de fiche. Il n’y a rien de nouveau dans cette façon de procéder". 

Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, même si le vaccin Astra Zeneca ne fait pas l'unanimité. La France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Danemark ont décidé de réserver ce produit aux personnes de moins de 65 ans et ne présentant pas de risques de comorbidité écrivait Le Parisien, le 4 février 2021.

L'île Maurice veut rouvrir ses frontières

 

La crise sanitaire due à la Covid-19, est devenue une crise économique, puis politique. Le ressenti négatif de la gestion générale de l'Etat a été accentué par le naufrage du MV Wakashio. Cet accident a ajouté un volet environnemental au marasme ambiant. 
La marée noire, qui a suivi, a été le caillou dans la chaussure de l'exécutif. La mort des marins qui tentaient de remorquer la barge contenant le gasoil extrait des cuves du vraquier et les doutes sur la probité des dirigeants dans ce dossier ont accentué la fracture entre le gouvernement et la population. 
Que dire de l'affaire Kistnen ? Le ministre du Commerce, dont le nom fait la une dans une présumée affaire d'emploi fictif, a été contraint de démissionner.

Aujourd'hui, Pravind Jugnauth essaye de sortir de l'ornière en jouant la carte de la relance économique. Cette vaste campagne de vaccination devrait permettre à l'île Maurice de rouvrir les frontières en juillet. Ce but, est-il atteignable et permettra-t-il de faire table rase du passé ? Enfin, quelles seraient les conséquences de nouveaux incidents sanitaires liés au vaccin ?

Les Outre-mer en continu
Accéder au live