Maurice : le vaccin Covid responsable de paralysies partielles ?

santé
Deux Mauriciens paralysés
©Capture d'écran Défimédia
Les effets indésirables, dus aux vaccins, sont rares, selon les spécialistes, mais ils existent. À Maurice, une mère de famille enceinte est alitée, paralysée du côté droit et un fleuriste a perdu l'usage de son bras droit. Le ministère du Travail, alerté, va tout mettre en oeuvre pour les aider.

Deux témoignages de Mauriciens, seraient victimes de paralysies partielles provoquées par la deuxième dose de vaccin contre la Covid. Quels sont les produits injectés ? Quelles étaient les pathologies de cet homme et de cette mère de famille ? Impossible de répondre à ces interrogations. Défimédia, qui révèle les difficultés de ces deux personnes, a contacté le ministère de la Santé. Les instances communiqueront dans la journée. Le silence des responsables autour d'un éventuel lien avec la vaccination est contre productif et ouvre la voie aux suppositions les plus farfelues.

L'homme, 47 ans, fleuriste de profession, a perdu l'usage de son bras droit. Le médecin libéral qui l'a ausculté lui a expliqué : "Il m’a fait comprendre que j’avais des caillots sanguins au bras droit". Il y a huit ans, il a été victime d'un AVC (accident vasculaire cérébral). Est-ce lié ? Il cherche des réponses concernant cet incident. Il affirme que d'autres citoyens de l'île Maurice, souffrent de pathologies identiques depuis la seconde dose : "J’ai au moins de la chance de pouvoir marcher. Mais il doit y avoir plusieurs personnes qui sont dans un état pire que moi".

Une mère de trois enfants, enceinte, paralysée du côté droit

 

Une Mauricienne de 26 ans, mère de trois enfants, enceinte de son quatrième, est paralysée du bras droit et de la jambe. Incapable de se mouvoir, elle vit alitée depuis la mi-juillet 2021, soit quinze jours après la deuxième dose de vaccin Covid. Là encore, le nom du produit injecté n'est pas précisé comme les antécédents médicaux de la jeune femme. 

Les analyses et l'IRM, réalisés dans des établissements publics et privés, n'ont pas mis en évidence une cause médicale particulière. L'un des derniers spécialistes, a avancé la possibilité d'un lien : "C’est ainsi que le médecin du privé m’a dit que la seule raison possible pourrait être le vaccin qu’on m’a administré. Cela pourrait expliquer le fait que j’ai complètement perdu l’usage de mon bras droit et ma jambe droite. D’ailleurs, je n’éprouve aucune sensation dans cette partie de mon corps". La jeune femme, mère de trois enfants et enceinte d'un quatrième, n'aura plus droit à la moindre prestation sociale à la fin du mois : "Comment vais-je faire pour subsister ou encore rembourser le montant contracté (sous forme d’emprunt) au sein de la compagnie pour régler mes frais médicaux ?".

Les ministère de la Santé et du Travail informés

 

À Maurice, le montant comme la durée des prestations sociales sont réduites. Après deux mois sans travail, les deux Mauriciens handicapés sont très inquiets pour leur avenir. Sans ressource, les factures s'entassent et les soins indispensables sont financièrement inabordables. 

Contacté par Défimédia, le ministère de la Santé de l'île Maurice, n'a pas voulu répondre sans avoir tous les éléments en main. Il s'exprimera, ce lundi 18 octobre 2021. Le ministre du Travail s'est dit informé de la situation des deux travailleurs. Il suit les dossiers. "Il invite les deux employés atteints de paralysie à venir dans les locaux (?). Les officiers traiteront les deux cas", déclare, Soodesh Callichurn, le minitre du Commerce.

Une femme de 77 ans souffre de zona

Est-ce lié au vaccin ? Une femme de 77 ans souffre de zona. Fin août 2021, la septuagénaire reçoit la seconde dose contre la Covid. Quatre jours plus tard, elle se plaint de maux de dos et de ventre. Depuis, elle a dévéloppé un zona. Ce virus lié à la varicelle, ressurgit chez les personnes de plus de 50 ans. Il est installé dans les ganglions nerveux et peux surgir lors : "d'une baisse momentanée des défenses immunitaires (fatigue, stress...)", explique le Vidal.