Maurice : les habitants de Bambous-Virieux utilisent l'eau de mer, faute d'eau potable

consommation
Pénurie d'eau Sud-Est de Maurice 12 janvier 2022
©Capture d'écran Défimédia
Les habitants de Bambous-Vireux et Anse-Jonchée, localité du Sud-Est de l'île sœur manifestaient, ce mercredi contre la pénurie d'eau potable. Depuis trois mois, les robinets sont à sec. Ils sont ravitaillés par des camions-citernes, le soir à 23h. Des personnes âgées ne peuvent plus se désaltérer.

Trois mois sans eau potable au robinet, trois qu'ils sont ravitaillés au milieu de la nuit par des camions-citernes, enfin des semaines qu'ils sont contraints d'utiliser de l'eau de mer dans les chasses d'eau, laver les sols, et même cuisiner. Ce mercredi 12 janvier 2022, les villageois de Bambous-Virieux ont craqué. Ils ont installé des barrages pour dénoncer la situation. Ils passent des journées à attendre les camions-citernes qui livrent le précieux liquide. Ces derniers jours, les camions débarquaient au beau milieu de la nuit, aux alentours de 23h. Sans mauvais jeu de mots, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. 

Nitisha, l'une des mères de familles explique à Défimédia qu'ils sont obligés d'utiliser l'eau de mer pour répondre aux besoins quotidiens. Ils ne peuvent pas se contenter de quelques seaux d'eau potable, sans compter qu'il ne faut pas louper le passage du camion : "J’ai vu une personne âgée attendre pendant plusieurs heures près du robinet pour avoir une bouteille d’eau. Sa soif n’a pas été satisfaite". 

Des factures d'eau !

 

Deux villages du Sud-Est de l'île Maurice sont touchés par cette pénurie d'eau potable. Il s'agit de Bambous-Virieux et d'Anse-Jonchée, deux bourgs situés au Nord de la Pointe-d'Esny. Les techniciens expliquent que les cases de ces localités ne peuvent être alimentées faute de pression : "Il y a des maisons qui sont construites en hauteur, d’où la difficulté pour l’eau de monter et d’approvisionner ces familles". Difficile à entendre ! Les stations de relevage et les pompes gravitationnelles existent depuis des décennies.  

La réception des factures d'eau a provoqué la colère des villageois. On leur demande de payer un service dont ils ne disposent pas. Les livraisons d'eau potable via des camions-citernes ne correspondent pas au service facturé. Ils sont censés avoir l'eau au robinet. 

Les autorités affirment que fin janvier 2022, une citerne de 30 mètres cube d'eau sera installée à Bambous-Virieux, elle devrait faciliter l'accès à l'eau potable. Reste à savoir quand seront programmés les travaux de raccordement au réseau d'eau du pays.